Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

VIOLENCE DE BANDES : AU DELA DES CONSTATS ALARMANTS, engager enfin un travail de fond !

Publié le par MGRC

Cet article est reposté depuis Ateliers Urbains Citoyens de la CAVYVS.

Partager cet article

Repost 1

CALENDRIER DES INSTANCES et ELECTIONS - Sénatoriales, CAVYVS, Montgeron

Publié le par MGRC

Dimanche 24 septembre 9h/15h Vote des grands électeurs en Préfecture de l'Essonne pour les élections Sénatoriales.

Lundi 25 septembre 20h Espace René Fallet à Crosne, Conseil Communautaire Communauté d'Agglomération Val d'Yerres/Val de Seine

Mardi 26 septembre 19h30 Salle des Mariages à Montgeron, Conseil Municipal.

 

Partager cet article

Repost 0

REFORME DE LA TAXE D'HABITATION - L'élu MRC demande la restauration de l'abattement de 15% pour une équité fiscale en faveur des classes moyennes

Publié le par MGRC

Christophe JOSEPH

Conseiller Municipal

 

Madame Sylvie CARILLON

(Maire)

Monsieur François DUROVRAY

(1er Adjoint délégué aux Finances)

Hôtel de Ville

avenue de la République

91230 Montgeron

 

Objet / Saisine sur l’instauration de l’abattement général à la base de la Taxe d’Habitation au taux maximum de 15%

 

Madame la Maire,

Monsieur le Premier adjoint délégué aux finances ;

 

Dans le cadre des engagements du Président de la République, le Premier Ministre et son ministre des finances devraient soumettre dans le cadre de la loi de finances 2018 le principe d’une exonération totale de la taxe d’habitation pour les foyers dont les revenus imposables ne dépasseront pas 20 000 euros par an et par part fiscale. Ainsi, par exemple, cette exonération concernera un couple avec deux enfants (3 parts fiscales) dont le revenu annuel ne devra pas dépasser 60 000 euros par an,  5 000 euros par mois. Pour un couple pacsé ou marié sans enfants (2 parts fiscales), le seuil sera donc de 40 000 euros par an, soit 3 333 euros par mois.

S’il convient de s’interroger sur les impacts réels en terme de libre administration des collectivités locales et plus généralement sur la question de l’équité et du consentement à l’impôt qui forgent en partie la citoyenneté depuis la révolution française, la question immédiate pour les foyers fiscaux de notre ville restant contribuable au regard de leurs revenus au paiement de la taxe d’habitation en 2018, devient prégnante en terme de pouvoir d’achat notamment suite à vos augmentations fiscales successives, tant sur la ville (+12% TH/TFB), que sur le département (+30% TFB) et enfin la Communauté d’Agglomération Val d’Yerres Val de Seine (lissage des augmentations sur les 12 ans à venir TH/TFB).

En conséquence, et afin d’anticiper les dispositions de la prochaine loi de finances et ses impacts concrets pour les foyers fiscaux, dits de la classe moyenne, qui verront leur taxe d’habitation maintenue très souvent de manière cumulative avec la taxe foncière, je vous demande de convoquer un conseil municipal avant le 1 octobre 2017 (date butoir pour délibérer) en vue d’étudier les modalités de mise en place et d’adoption de l’abattement facultatif général à la base et ce, au taux maximum de 15% applicable sur 2018.

Si je ne méconnais pas l’impact de moindre recette fiscale pour le budget communal d’une telle mesure, ce sera pour vous l’occasion de porter à la connaissance du conseil municipal et, plus largement des Montgeronnais,  les incidences directes de votre politique fiscale depuis le début de ce mandat qui aura généré, rien que sur l’augmentation de 12% des taux communaux, une recette complémentaire de 2 millions d’euros annuels.

Ne doutant pas de l’intérêt que vous porterez à cette requête qui va dans le sens du renforcement du pouvoir d’achat de nos concitoyens et d’une équité de traitement des contribuables devant l’impôt, je vous prie, de croire, madame la Maire, monsieur le 1er adjoint en ma considération respectueuse.

 Montgeron le 6 septembre 2017

Christophe JOSEPH

Conseiller Municipal MRC

Groupe Gauche Républicaine et Citoyenne

Partager cet article

Repost 0

Tribune des élus Gauche Républicaine et Citoyenne - Septembre 2017

Publié le par MGRC

Une rentrée sous interrogations et mesures antisociales.


Augmentation des cout scolaires de la primaire au lycée et du pass Navigo, menace sur le code du travail et les pensions de retraite par l'augmentation de la CSG, casse des politiques de l'habitat, suppression des APL pour les étudiants.
Ces coups portés aux français devraient inciter nos élus locaux (ville et agglomération) à plus de retenue en termes de politique fiscale et à une meilleure gestion des fonds publics pour plus de solidarités.

La voix de la raison semble avoir du mal à être entendu.

Bonne rentrée à tous malgré tout.
 

Partager cet article

Repost 0

CR Conseil CAVYVS 26 juillet 2017 / Cumul ou projet ? Faire le choix de l'interet general !

Publié le par MGRC

Le 26 juillet dernier le conseil communautaire du Val d'Yerres Val de Seine était convoqué pour réélire son exécutif suite à la démission de son président pour cause de cumul de mandat.

Les 70 élus furent destinataires d'un courrier de candidature de deux postulants : Olivier Clodong, nouveau Maire de Yerres, conseiller départemental et François Durovray Président du Conseil Départemental, 1er adjoint aux finances de Montgeron. A l'heure de l'ouverture des débats seuls ces deux candidats avaient pris attache auprès de l'ensemble des élus communautaires pour faire connaitre leur projet et engagements pour les années restants à courir du mandat.

L'élu MRC de l'assemblée a donc fait un choix au regard de l'offre d'utilité pour le bien commun entre ces deux candidatures considérant que les crises successives enregistrées depuis 2014 (au sein de la CASVS / conflit DUROVRAY-TRON, puis au sein de la CAVYVS depuis 2016) exigeaient d'avoir une issue susceptible de retrouver le sens de l'intérêt général.

A l'issue de la présentation des motivations de deux candidats déclarées, une troisième candidature a été déposée sur table par l'élue socialiste montgeronnaise sans information ni concertation préalable des élus présents y compris le maire de Boussy-Saint-Antoine. Candidature de plein droit celle-ci fut enregistrée.

Le scrutin étant à bulletin secret, la présidente doyenne d'âge, sous impulsion du président par intérim lui même candidat (François Durovray), a refusé le droit d'expression pour motiver des prises de position pour cette élection (y aurait il eu quelques craintes que les indécis entendent quelques messages utiles ?). En conséquence et pour lever toute ambiguïté sur la position de l'élu MRC de la CAVYVS vous trouverez ci-dessous la déclaration préparée à cet effet.

"Mesdames, Messieurs,

Cher(e)s collègues élu(e)s ;

La loi sur le cumul des mandats et le choix des électrices et électeurs aux élections législatives nous amènent aujourd’hui à désigner à la fois une nouvelle présidence pour notre agglomération mais aussi un nouvel exécutif pour l’accompagner dans les missions d’élaboration d’un véritable projet de territoire et de proximité pour nos concitoyens.

Ce soir nous sommes donc 70 élus du territoire, indépendants et responsables de nos actes, chacune et chacun dépositaire du devoir devant nos concitoyens de mettre en ordre de marche une agglomération dont le fonctionnement a été trop longtemps bloqué et ce au détriment de l’intérêt général et du bien commun dont nous sommes tous comptables.

Le cycle électoral étant terminé il devient urgent maintenant de créer les conditions d’un véritable travail collaboratif au sein de la communauté d’agglomération et, sans méconnaitre le principe  de libre administration des communes qui nous anime tous, créer une dynamique positive pour le territoire et ses habitants.

Les enjeux sont de taille pour nos villes et nos concitoyens, et nous n’avons déjà que trop tardé à nous mettre collectivement au travail notamment dans la mobilisation de l’ensemble des acteurs importants qui composent notre agglomération.

  • Dévitalisation relative de l’activité et de l’emploi
  • Hyperspécialisation résidentielle et distorsion de l’offre et de la qualité des services et équipements offerts aux usagers
  • Amplification des disparités au sein du territoire tant en terme d’activités que de revenus
  • Difficultés croissantes d’accessibilités, de dessertes et d’utilisations des modes de transports, qu’ils soient individuels ou collectifs, routiers ou ferroviaires

Ces éléments constitutifs du rapport du Conseil Economique, Social, Environnemental de la Région Ile de France adopté en séance du 11 juillet dernier pourraient correspondre à l’analyse interne de notre propre territoire. Il démontre l’urgence à reprendre l’ébauche des travaux de notre premier séminaire, laissé en jachère, pour tendre à la construction d’un diagnostic local exhaustif des points de force et de faiblesse de notre agglomération pour enfin inscrire la CAVYVS dans le grand mécano institutionnel qui poursuit inlassablement sa route sous l’impulsion des gouvernements successifs depuis 2005.

Lors de la séance d’installation du 9 mars 2016 je m’étais autorisé à vous proposer 5 axes prioritaires fondés sur :

  • une nouvelle charte de gouvernance,
  • le principe de coopérative des villes,
  • le développement des projets de territoire avec le lancement d’un schéma de cohérence territoriale et la définition de zonages d’interventions prioritaires et de portage de projets d’intérêts communautaires,
  • la mise en place d’un pacte financier mais aussi fiscal et social,
  • enfin, revivifier la démocratie de proximité et la place des habitants notamment avec la mise en place d’un conseil de développement économique, social, environnemental communautaire.

Certains de ces points ont déjà trouvé une amorce de mise en place sans toutefois à ce jour permettre à notre assemblée de retrouver la sérénité nécessaire à un vrai travail collaboratif. Notre dernière séance en fut une nouvelle fois la triste démonstration.

Ainsi ce soir, en homme libre, je prendrai position sur les candidatures qui se présentent à nos suffrages dans un souci de vote utile aidant à tourner la page de deux années d’affrontements dont chacun a pu mesurer tant la violence des propos échangés que l’irrespect souvent constaté à l’égard du plus grand nombre des élus siégeant dans notre assemblée. Ce soir mes chers collègues, individuellement nous avons le pouvoir collectif de faire le pari de l’intelligence, de l’efficacité et de la qualité de la gouvernance et surtout de la capacité à tisser des liens utiles pour notre territoire et nos populations. Nous avons le pouvoir de chercher ensemble le chemin de la raison ce qui n’enlève en rien le droit de défendre ses convictions profondes avec force et vigueur.

Pour expliquer mon vote de ce soir je tiens à définir les trois critères qui ont prévalu à la détermination de mon choix.

Le premier consiste à garantir l’équilibre des pouvoirs entre nos collectivités pour une plus grande efficacité au profit de nos communes et de nos projets d’intérêts généraux. Ainsi dans une époque ou la complexité et les partenariats sont au cœur des politiques publiques il me semble important que notre territoire soit présidée par une personnalité dont l’autonomie vis-à-vis des autres financeurs puisse être assurée afin de mieux garantir la défense nos intérêts communs. En clair, il ne me semble pas sein sur bon nombre de dossiers que nos intérêts légitimes soit porté par un exécutif pouvant être à la fois juge et partie dans l’une ou l’autre des institutions extraterritoriales qui seraient amenés à en délibérer sous son contrôle.

Le second consiste à une forte interrogation sur le devenir de nos politiques d’aménagement du territoire, notamment à l’aune du transfert de compétences en termes d’urbanisme à l’horizon de 2021 et, de la mise en œuvre ou non d’outils d’aménagement et de portage foncier des opérations à intervenir sur notre territoire et nos villes. La aussi il me semble plus adapté de garder la main sur les possibilités de nous doter des moyens de nos ambitions plutôt que d’imaginer dans un délai plus ou moins bref de nous adosser à d’autres structures juridiques externes du type SEM d’aménagement notamment départementales en lien avec le portage financier de l’EPFIF. Cela vaut bien évidemment pour les opérations d’urbanisme de droit commun mais encore plus sur les dispositifs ANRU et leur juste coordination à l’échelle de notre territoire global avec ses impacts en termes d’habitat et de cadre de vie.

Le troisième, enfin, consiste à la clarification du volet fiscal et social de la charte financière qui a ce jour ne débouche que sur un pacte à minima de redistribution aux communes, de la richesse prélevée en plus sur les ménages et les entreprises sans mise en perspective réelle d’un plan pluriannuel d’études stratégiques visant à répondre aux objectifs de gestion prévisionnelle des besoins de notre territoire enclavé entre la Métropole et Grand Paris Sud Seine Essonne Sénart.

Vous l’aurez donc bien compris, ce soir, mes chers collègues, je vous invite à tourner la page d’une gestion pour le moins abracadabrantesque sur ces deux dernières années consécutive à la fusion de nos ex-agglomérations et, à regarder vers l’avenir, ce qui nécessitera une présidence active et collaborative de tous les instants, une présidence non sujette à d’autres considérations que la gestion des intérêts de nos villes ce qui me semble incompatible avec l’exercice d’autres mandats exécutifs sauf bien évidemment ceux qui sont issus du mandat municipal qui a prévalu à notre désignation par les instances délibératives de nos communes.

Il en va de l’avenir de notre territoire, de ses 180 000 habitants, du respect de la libre administration de nos villes et de notre territoire, d’une gouvernance de projets de proximité au service de nos concitoyens.

En conséquence, je vous invite majoritairement, tout comme moi et en toute liberté, à porter vos suffrages sur la candidature d’Olivier CLODONG, homme de consensus, attaché au respect des valeurs humaines, républicaines et à la démocratie, valeurs que nous partageons tous et que nous avons l’obligation de faire vivre dans les faits sur notre agglomération car il en va de la crédibilité de nos institutions représentatives et de la citoyenneté.

Il sait que pour ma part il ne s’agit pas d’un blanc-seing mais bien plus d’un vote de mission pour qu’enfin collectivement et dans le respect de nos différences, la communauté d’agglomération du Val d’Yerres Val de Seine, retrouve la sérénité qui doit prévaloir à ses débats et, son personnel, un environnement propice pour mener à bien leurs missions de services publics.

Merci de votre attention.

Christophe JOSEPH - Conseiller Communautaire MRC"

A l'issue du vote François Durovray fut élu Président au 1er tour avec 36 voix sur 70.

Il a été procédé ensuite aux élections des VP : Les mieux élus furent Olivier Clodong et Christine Garnier avec 58 voix sur 68 exprimées et en voiture balaie Georges Pujals (40 voix) et Sylvie Carillon (44 voix).

Etre élu suppose parfois de choisir sans adhérer et de prendre des décisions en son âme et conscience. Ce vote et cette position n'engagent donc que l'élu MRC de l'agglomération qui est l'une des composantes du groupe GRC de Montgeron.

Partager cet article

Repost 0

CE SOIR LA FRANCE NOTIFIE SON REJET DE L'EXTREMISME DROITIER DE NDA/FN SANS DONNER QUITUS AU MACRONISME !

Publié le par MGRC

Ce soir tous les Démocrates et Républicains ne peuvent qu'exprimer un soulagement de voir s'éloigner les rives de l'extrême droite des marches du pouvoir.

Pour autant, le danger écarté, il n'en demeure pas moins que la légitimité du nouveau chef de l'Etat est entachée des le début de son mandat d'une défiance du peuple de France qui ne lui donne en aucun cas quitus sur son projet.

Election fondée sur la peur et la sur médiatisation du futile et des affaires au détriment du fond, bon nombre de nos concitoyens se sentent ce soir orphelin d'un vrai débat démocratique qui sert principalement les visées politiques d'une Europe technocratique au service de la finance et du modèle sociétal anglo-saxon.

Avec près de 11 millions (34,4%) de nos concitoyens qui ont choisi le bulletin de vote de l'affront national pour exprimer leur colère, parfois légitime, face à un système qui les exclu, 12 millions d'abstentionnistes (25,3%) et près de 4 millions de bulletins nuls/blancs (8,9% des votants), notre pays est plus que jamais fracturé entre une France bénéficiaire ou se croyant telle du système libéral européen/mondial et, une France de la souffrance et de la relégation culturelle, sociale, politique et de l'emploi.

L'usage républicain veut que le vainqueur soit ce soir salué pour sa victoire à la Pyrrhus sur une extrême droite et ses supplétifs qui étaient un vrai danger pour la Démocratie.

Au nom de la Gauche Républicaine et Citoyenne nous appelons en France et en Essonne, notamment sur sa 8ème circonscription, à un sursaut de tous les citoyens attachés à la République, à ses valeurs de Liberté, d'Egalité, de Fraternité, de Solidarité et de Laïcité, toutes celles et tous ceux qui refusent la fatalité du projet politique porté par ce nouveau président encensé par la grande majorité de la droite libérale européenne dans la multitude de ses composantes.

Le temps n'est pas à la grande marche vers la restauration monarchique mise en scène sur le parvis du Louvre, mais bien dans l'exigence de défendre pied à pied la souveraineté de la France dans son modèle républicain, social, culturel, sociétal, humaniste et politique sous peine dans 5 ans de revoir ressurgir la bête immonde du fascisme.

Les 11 et 18 juin prochain, je suis candidat devant vous pour faire front face aux tenants de la dissolution de la France dans un conglomérat européen/mondial libéral, (Macronisme et UDI/LR) et, face aux tenants du nationalisme isolationniste du FN/DLF incarné sur la 8ème circonscription par Nicolas Dupont-Aignan qui a choisi de quitter les rives de la République pour une aventure personnelle au détriment de l'intérêt général et de nos concitoyens.

 

Leur ambition est comme après 2005 de garder le pouvoir en reniant le vote du peuple,

Le notre, le mien, consiste sur la 8ème circonscription (Yerres, Montgeron, Vigneux-sur-Seine, Crosne et Brunoy ) et à l'Assemblée Nationale à vous le rendre la parole !

 

Christophe JOSEPH

Candidat de la Gauche Républicaine et Citoyenne (MRC)

Conseiller Municipal de Montgeron § communautaire CAVYVS

Résultats :

https://www.montgeron.fr/download/Etat_civil/tableau_presidentielle_2017_2e_tour.pdf

http://www.lemonde.fr/ile-de-france/essonne,91/yerres,91691/elections/presidentielle-2017/

http://www.lemonde.fr/ile-de-france/essonne,91/brunoy,91114/elections/presidentielle-2017/

http://www.lemonde.fr/ile-de-france/essonne,91/vigneux-sur-seine,91657/elections/presidentielle-2017/

http://www.lemonde.fr/ile-de-france/essonne,91/crosne,91191/elections/presidentielle-2017/

http://www.lci.fr/elections/resultats/

Partager cet article

Repost 0

ART'IFICE à Montgeron

Publié le par MGRC

Nous étions présents au vernissage de l'exposition ART'IFICE.
Fabuleux, un vrai régal pour les yeux.
Je vous invite à venir en famille découvrir toutes ces oeuvres au Carré d'Art et au Centre Jean Hardouin jusqu'au 21 mai. 
Un grand merci aux artistes et aux personnels communaux.

ART'IFICE à Montgeron
ART'IFICE à Montgeron
ART'IFICE à Montgeron
ART'IFICE à Montgeron
ART'IFICE à Montgeron
ART'IFICE à Montgeron
ART'IFICE à Montgeron

Publié dans Culture

Partager cet article

Repost 0

L'IRRESPONSABLE TRAHISON DES VALEURS DE LA REPUBLIQUE. NOUS EXIGEONS DEPUIS VENDREDI SOIR LA DEMISSION DE DUPONT-AIGNAN !

Publié le par MGRC

Tous le week-end nous avons été aux cotés des Yerrois et plus largement de tous nos concitoyens du Val d'Yerres Val de Seine et de la 8ème circonscription de l'Essonne pour dénoncer le ralliement inacceptable de Nicolas Dupont-Aignan au FN.

Dés Vendredi soir Christophe JOSEPH, conseiller communautaire (MRC) en appelait à ses collègues de la communauté d'agglomération Val d'Yerres Val de Seine pour qu'ensemble, unanimement, au delà des frontières partisanes, ils exigent une démission d'un Président qui a trahi par ses alliances les valeurs républicaines qui nous rassemblent tous.

Au cours du week-end cet appel a été amplifié par la prise de position des 8 maires des autres communes mais, au delà, c'est jour après jour la mobilisation citoyenne dans les rues qui s'impose avec des yerrois et habitants de notre agglomération dont le nombre se démultiplie à chaque rassemblement pour exiger ce départ.

Lors des cérémonies du souvenir des victimes et des héros de la déportation, nombre de témoignages d'incompréhension et de colère sont revenus dans nos échanges avec les représentants des associations patriotiques et anciens combattants, le comité Charles de Gaulle ou des familles des victimes de la barbarie nazi au premier rang desquels les représentants des Français de confession juive filles et fils de déportés.

Etre patriote, souverainiste, attaché à la France ne peut en aucun cas se conjuguer avec ce qui est l'expression même d'une haine nationaliste incarnée par Marine Le Pen, haine si éloignée des valeurs de Liberté, d'Egalité et de Fraternité dont nous sommes tous fiers de voir les frontons de nos mairies et les entrées de nos écoles parés.

Le 7 mai prochain, puis en juin lors des élections législatives, dans le respect de nos diversités, lavons tous ensemble cet affront national, ce déshonneur pour nos concitoyens, nos villes et notre territoire, en France et dans le Monde dont Nicolas Dupont-Aignan est devenu le symbole ce vendredi 28 avril à 20H.

Le groupe Gauche Républicaine et Citoyenne (MRC)

Montgeron Val d'Yerres/Val de Seine

 

http://france3-regions.francetvinfo.fr/paris-ile-de-france/essonne/yerres-habitants-demandent-demission-nicolas-dupont-aignan-1243705.html

http://www.francetvinfo.fr/replay-jt/france-2/13-heures/jt-de-13h-du-samedi-29-avril-2017_2157571.html (à partir de 6,30mn)

Partager cet article

Repost 0

30 avril 2017 - JOURNEE NATIONALE DU SOUVENIR DES VICTIMES ET HEROS DE LA DEPORTATION - UN ACTE DE RESISTANCE A OPPOSER A LA HAINE

Publié le par MGRC

 

Dimanche 30 avril, 9h30 au Monument aux morts, nous vous invitons à venir nombreux pour la cérémonie nationale du souvenir des Victimes et des Héros de la déportation.

Depuis la loi du 14 avril 1954, qui instaura cette journée de recueillement et de souvenir , le devoir de mémoire et de transmission aux jeunes générations de ce que fut l'horreur du crime contre l'Humanité du régime nazi est, une exigence morale, une éthique politique, et un impératif démocratique car il est le meilleur garant par nos consciences collectives de l'affirmation de ce combat de l'Humanité contre la barbarie.

Ce temps de dignité républicaine prendra cette année une connotation particulière, en cette période ou les tenants de la haine, du rejet et les partisans du négationnisme sont aux portes du pouvoir.

Nous invitons tous les Montgeronnai-ses attachés à la France Républicaine, Démocrate, Humaine et Citoyenne à nous rejoindre pour dans la dignité rendre hommage à toutes les victimes de la déportation et du régime nazi, mais aussi pour tous ensemble dire NON à la résurgence de cette peste brune en France, en Europe et dans le Monde.

Les élus Gauche Républicaine de Montgeron/CAVYVS

Christophe JOSEPH

Pierrette PROVOST

http://www.cheminsdememoire.gouv.fr/fr/la-journee-nationale-de-la-deportation

Partager cet article

Repost 0

AGIR ENSEMBLE POUR UNE MAJORITE PARLEMENTAIRE DE GAUCHE EN JUIN PROCHAIN

Publié le par MGRC

Communiqué des élus Gauche Républicaine et Citoyenne (MRC)

Les élus Gauche Républicaine et Citoyenne (MRC) de Montgeron et de la CAVYVS invitent l'ensemble des composantes de la gauche et les citoyen-nes de la 8ème circonscription de l'Essonne à créer les conditions d'un large rassemblement autour d'un projet de gouvernance susceptible de réunir l'ensemble des électeurs de gauche et de progrès qui ont exprimé ce choix le 23 avril dernier en portant leurs suffrages sur les candidatures notamment de Jean-Luc Mélenchon, de Benoit Hamon mais aussi en partie vers Emmanuel Macron en raison des divisions au sein du courant socialiste.

Sur notre circonscription la gauche compte, à ce jour, 3 candidats investis officiellement pour présenter cette alternative politique : Jérôme FLAMENT (France Insoumise), Faten BEN AHMED (Candidate citoyenne soutenue PS), et Christophe JOSEPH (Conseiller Municipal et CAVYVS GRC/MRC).

Pour les élus GRC/MRC du territoire, une seule réponse s'impose : il faut sortir de la politique spectacle, retrouver le sens même des valeurs et des combats ancestraux de la gauche récupérées indument aujourd'hui tant par l'extrême droite (la fracture sociale et territoriale, les services publics, la Nation et la souveraineté) que par le candidat du libéralisme financier et du fédéralisme (l'Europe, la liberté).

Tout est encore possible pour une majorité législative vraiment de gauche en juin prochain !

La droite et l'extrême droite, l'ont bien compris et sont déjà en ordre de marche.

Les élus Gauche Républicaine et Citoyenne (MRC) en appellent à une rencontre nationale immédiate entre Benoit Hamon (PS/RG), Pierre Laurent (PCF), Yannick Jadot (EELV), Jean-Luc Laurent (MRC) et le représentant de la France Insoumise pour un travail de plateforme commune de gouvernement et des investitures uniques sur toutes les circonscriptions.

Ce sont aujourd'hui, les acquis fondamentaux de la Nation, les droits sociaux et politiques pour tous, issus notamment des réformes souvent portées par la gauche mais aussi ceux du Conseil National de la Résistance, qui sont en danger !

C'est l'avenir de nos enfants et générations futures qui en appelle à l'intelligence collective pour relever les défis de demain !

En conséquence, les élus Gauche Républicaine et Citoyenne (MRC) invitent les représentant-es et candidat-es désigné-es (PS, MRC, PCF, FI, EELV, RG), les citoyen-nes, à agir ensemble pour créer les conditions d'un large rassemblement sur la 8ème circonscription de l'Essonne (Yerres, Montgeron, Brunoy, Crosne, Vigneux-sur-Seine).

Un large rassemblement citoyen pour battre, ensemble, les candidats des droites et de l'extrême droite au premier rang desquels le député sortant Nicolas Dupont Aignan, afin d'agir pour une France solidaire, souveraine, laïque, une République fier de ses valeurs et tournée vers l'avenir.

Tous Ensemble, le 7 Mai écartons le risque d'une France présidée par la haine et l'exclusion.

Tous Ensemble, les 11 et 18 juin, mobilisons nous pour une majorité parlementaire bien ancrée à gauche et une Assemblée Nationale véritablement représentative de la volonté de changement de politique exprimée par le peuple de France.

Montgeron le 25 avril 2017

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 > >>