Visite de quartier Lelong/Dumay/St Hubert

Publié le par MGRC

Visite de quartier Lelong/Dumay/St Hubert

Visite de quartier Lelong/Dumay/St Hubert ce matin.

Un entre soi presque parfait ou les militants et sympathisants de Sylvie et François se congratulent et s'embrassent tout en se rappelant le bon temps ou les arbres étaient élagués par monsieur Josse.

Sociologiquement, 97% de retraites malgré un rendez-vous un samedi.

Quelques riverains toutefois venus pour de vrais questions, comme celle de l'occupation du square par les jeunes du quartiers jusqu'à 2h du matin et qui ne reçoit comme seule réponse que la répression et la délation auprès de la police municipale en précisant bien que les appels restent anonymes. Un moment ou l'on découvre qu'a compter de dimanche prochain la police municipale travaillera le dimanche de 10h à 20h mais...sur la pelouse (égalité de traitement des citoyens que nenni).
Ou encore celle sur les retards pris pour le déploiement de la fibre, justifies par la fusion absorption SFR/numericable, comme si les équipes techniques et projets étaient gérées par ces entreprises au jour le jour.
Quelques point sur les réfections de voiries et trottoirs et bien évidemment la pelouse et sa restauration non encore inscrite au budget mais qui semble être le cœur du projet urbain de la nouvelle équipe majoritaire.
Une proposition sur la protection des pieds d'arbres à retenir lorsqu'ils sont implantés en limite des stationnement et qui mériterait un recensement sur l'ensemble du territoire communal.

Comme sur les autres quartiers une interrogation sur les places de stationnement au super U et toujours la même réponse autiste de la municipalité qui renvoie la balle sur le propriétaire du magasin et ne s'interroge pas sur le déploiement sans réflexion du stationnement au parking Foch. Une nouvelle attaque en règle du 1er adjoint sur l'exploitant du super U, on est bien loin de l'époque des élections municipales ou lui seul avait le droit officiel de diffuser ses tracts de campagne devant l'entrée de ce commerce local central.

Surprenant tout de même aucune question sur l'impact du projet de centre Leclerc de Yerres et du parking de 700 places, notamment sur l'augmentation du flux de circulation. Mais il,est vrai que l'on ne va pas embêter Nicolas...

Bref lorsque l'on parle de fracture sociale et spatiale dans le PLU, ce matin j'ai pu mesurer ce que pouvait être la gentrification urbaine pavillonnaire hors sol. Mais je dois reconnaître à la droite sa capacité à mobiliser ses réseaux autour de leur intérêt de classe, presque un modèle parfait de marxisme en quelque sorte.

Publié dans Réunions de quartiers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article