10 euros par élève de la maternelle au lycée. Un engagement de 50 000 euros sur le budget communal qui sera proposé par les élus GRC au prochain conseil municipal pour soutenir les familles et les commercants locaux..

Publié le par MGRC

10 euros par élève de la maternelle au lycée. Un engagement de 50 000 euros sur le budget communal qui sera proposé par les élus GRC au prochain conseil municipal pour soutenir les familles et les commercants locaux..

~~ Rentrée scolaire 2015 - Les élus de la Gauche Républicaine et Citoyenne demandent l'attribution par la ville d'un bon d'achat de 10 euros chez les commerçants de la ville (hors grande distribution) pour chaque élève Montgeronnais.

La rentrée scolaire sur Montgeron s'annonce lourde pour les familles Montgeronnaises.

Hormis la hausse de 0,7% du cout de la rentrée enregistrée sur le plan national, les décisions de la majorité UMP/DLF prises en juin tant sur la ville que sur l'agglomération vont peser lourd dans les budgets familiaux. Augmentation de tous les tarifs (écoles, piscine, conservatoire,etc.),réduction des prestations sur les temps péri-scolaires, suppression des dotations dans les écoles et mise en place d'un tarif pour le car de ramassage pour les centres de loisirs, la liste est longue de toutes les mesures anti-familles prises par la municipalité.

Si l'on rajoute la réception des feuilles d'imposition locale avec le maintien des 15% de fiscalité votés en 2014 et l'indexation de la base fiscale, bon nombre de nos concitoyens notamment des classes moyennes et populaires redoutent cette rentrée.

Bien évidemment nous demandons que cette aide versée par la municipalité puisse concerner tous les élèves de notre ville de la maternelle au lycée sans distinction des établissements fréquentés.

Pour les écoles maternelles et élémentaires publiques et laïques ce sont 2461 élèves qui sont donc concernés. Si on rajoute les élèves scolarisés en écoles privées et le second degré, près de 5 000 élèves pourraient globalement être concernés.

L'impact budgétaire de 50 000 euros, serait ainsi à inscrire dans le cadre d'une décision modificative à adopter lors du prochain conseil municipal de septembre. Une ville qui consacre plus de 360 000 euros en vidéosurveillance et plus de 136 000 euros en dépenses de communication et panneaux lumineux doit pouvoir faire le choix de l'éducation et du soutien aux familles.

Ce budget complémentaire est une exigence républicaine pour soutenir, au delà des dotations versées par école déjà en diminution depuis 2014, les familles de notre ville et l'éducation.

http://www.latribune.fr/economie/france/le-cout-de-la-rentree-scolaire-augmente-contrairement-aux-attentes-498914.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article