RENTREE SCOLAIRE 2015, le compte n'y est pas !

Publié le par MGRC

RENTREE SCOLAIRE 2015, le compte n'y est pas !

Ce matin a sonné la cloche du retour sur les bancs des écoles, collèges et lycée de notre ville. Si les rires et parfois quelques larmes étaient au rendez-vous de ce traditionnel moment de retrouvaille avec le temple de l'apprentissage et des savoirs que sont nos établissements d'enseignement public, déjà quelques constats s'imposent !

Pour nos écoles élémentaires il devient urgent que la commune prenne ses responsabilités et relance une véritable concertation avec les partenaires qui composent la communauté éducative de notre ville. Le camouflet qu'elle a infligé aux enseignants, parents d'élèves et intervenants professionnels municipaux, en faisant adopter "à l'arrache" par une majorité aphone, à minuit, un pseudo Projet Educatif de Territoire (PEDT) rejeté par 80% des conseils des écoles, ne peut être considéré comme un élément de bonne gestion des enjeux d'une éducation de qualité pour les petit-es montgeronnais-es.

Nous l'avions déjà dit, pour son année de redoublement, l'adjointe en charge de l'éducation et de l'enfance doit se mettre vraiment au travail collaboratif avec tous et descendre de son aventin de certitudes.

Lors du prochain Conseil Municipal, les élus de la Gauche Républicaine et Citoyenne exigeront un bilan financier de l'utilisation du fond d'amorçage versé par l'Etat sur l'organisation des rythmes scolaires dont tout un chacun garde en mémoire les images de cadenassage de nos écoles publiques par un Maire depuis partie vers d'autres ambitions politiques. Pour notre ville en 2015/2016 ce fond pérennisé devrait représenter un abondement financier de 50€ par élève soit, pour un total pour 2 461 élèves scolarisés en premier degré, 123 050 euros qui doivent impérativement être affectés sur la qualité des moyens mis à disposition des écoles et familles.

Par ailleurs, nous proposerons au conseil municipal du mois de Septembre, l'adoption d'une délibération complémentaire fixant un bon d'achat de 10€ par élève montgeronnais scolarisé sur tous les établissements scolaires ou d'apprentissage de la maternelle au lycée. Ce soutien aux familles pour l'achat des fournitures représenterait un cout estimé à 50 000 euros qui reste finançable par une ville qui dépense plus de 350 000€ en vidéosurveillance (hors personnel) ou encore plus de 130 000€ en outils de communication divers. Ces bons d'achat devant être utilisé chez nos commerçants locaux (hors grande distribution) et permettre ainsi de soutenir l'activité économique de nos commerces de proximité.

Point noir de la rentrée sur l'école Jean Moulin Maternelle ou malgré la forte mobilisation des Parents d'élèves, le constat ce matin était le non classement AEP de l'école et, des classes surchargées de 29/30 élèves, y compris sur les classes de double niveau. Dans ce quartier de notre ville considéré encore dans le cadre du contrat de ville comme fragile, il est inacceptable que les moyens ne soit pas mobilisés par l'Education Nationale et la Ville pour relever le défi d'une éducation de qualité offerte à tous les enfants.

Les élus de la Gauche Républicaine et Citoyenne vont saisir une nouvelle fois l'inspectrice de l'Education Nationale, des aujourd'hui, pour que l'Etat respecte sa signature du Contrat de Ville en donnant les moyens aux équipes pédagogiques de cette école de remplir dans les meilleures conditions leur mission de service public d'éducation. Suite à une première réponse reçu de la Secrétaire d'Etat à la Politique de la Ville à notre saisine sur ce dossier, nous exigerons du ministère de l'Education Nationale, que notre ville et le quartier de la Foret soient bien pris en considération dés cette rentrée comme un secteur d'éducation prioritaire avec moyens renforcés.

RENTREE SCOLAIRE 2015, le compte n'y est pas !
RENTREE SCOLAIRE 2015, le compte n'y est pas !

Commenter cet article