Actions et projets du CCAS de la ville?

Publié le par MGRC

 Actions et projets du CCAS de la ville?

Les Elus de la Gauche Républicaine de Montgeron, s’inquiètent concernant les missions du Centre Communal d'Actions Sociales CCAS.

Lundi 23 novembre s’est tenu le Débat d’Orientation Budgétaire (DOB) au Conseil d’Administration du Conseil Communal d’Actions Sociales (CCAS). Ce DOB intègre un transfert de Charges du budget de la ville, vers le budget du CCAS qui s’effectuera au 01 Janvier 2016 et concernera les dépenses de fonctionnement des services, constituant le Pôle social de la commune (hors le Centre social Saint-Exupéry) organisés autour de l’action sociale, la Maison de l’amitié et le logement.

En ce qui concerne le transfert, de l’instruction des dossiers des demandeurs de logements, nous avons voté contre lors du Conseil Municipal de septembre, considérant que la problématique de la diversité des offres de logements et de leur typologie dépendaient exclusivement d’un choix d’aménagement du territoire et pas nécessairement de la seule gestion « sociale » des dossiers, près de 88% des Montgeronnais, étant des ayants droits à un logement à loyer modéré/encadré.

Ce transfert de l’instruction des dossiers de demandeurs de logements, n’est donc pas pertinent et relève d’une stigmatisation de la majorité sociologique de notre ville !

Sur le plan des orientations budgétaires, s’ajoutent à ces dépenses de fonctionnement les subventions habituelles aux associations, et aux partenaires : AMADPA, VIE LIBRE, le FOND DE SOLIDARITE LOG.91, l’Epicerie Sociale, l’Espace et les séjours seniors

La masse salariale représente représente plus de 70% des dépenses de fonctionnement sur un budget global de (chiffre) et ne laisse en définitive, que moins de 30 000 euros pour les aides facultatives.

Après deux exercices budgétaires de plein droit, nous attendons toujours de la nouvelle majorité :

  • le rapport d’activités et le bilan des services du CCAS demandés à l ‘adjointe à plusieurs reprises.

  • des projets concernant des actions de prévention auprès des jeunes et des familles.

  • des actions de prévention concernant la santé des femmes, et les violences conjugales.

  • des actions de prévention envers les personnes âgées isolées, de la solidarité envers les aidants qui accompagnent en fin de vie leurs proches, ainsi que la projection des besoins en termes de Plan Gérontologique adapté à notre territoire.

  • les éléments d’accompagnement du handicap et des maladies invalidantes.

  • le Diagnostic Santé du Territoire et le projet médical de soutien et de développement d’une Maison Médicale Pluridisciplinaire.

​Après ce Conseil d’Administration, nous nous demandons vraiment, si le CCAS de la ville, compte s’inscrire, dans la continuité des actions et projets du Conseil Départemental de l'Essonne.

A cette question y compris, nous restons en attente d’une réponse concrète.

Mais tout vient à qui sait attendre dit le proverbe…

Publié dans Social

Commenter cet article