MONTGERON : LA BALKANISATION DE LA VIE MUNICIPALE S'ACCELERE AU DETRIMENT DE LA TRANSPARENCE ET DE LA DEMOCRATIE !

Publié le par MGRC

MONTGERON : LA BALKANISATION DE LA VIE MUNICIPALE S'ACCELERE AU DETRIMENT DE LA TRANSPARENCE ET DE LA DEMOCRATIE !

Un conseil municipal convoqué pour adopter un budget sans présentation des incidences financières et fiscales du regroupement des agglomérations ni du désengagement du département de l'Essonne dans les domaines de l'action sociale, de la jeunesse, de la protection de l'enfance, des établissements pour personnes âgées et handicapés, ce qui interroge sur sa sincérité ;

Une volonté évidente de ne pas assumer les choix politiques de ségrégation sociale, fiscale, tarifaire et spatiale dans l'utilisation des ressources qui sont de plus en plus lourdes à porter pour les ménages Montgeronnais dans un contexte ou le département vient d'augmenter de+29% les impôts pesants sur les taxes foncières ;

Une suffisance et une exaspération constante d'une maire incapable de répondre sur le fond et qui reste sous tutelle d'un premier adjoint qui gère en séance les dossiers de ses autres mandats ;

Une majorité silencieuse, gênée aux entournures lorsque nos questions tombent sous le bon sens et qui voit jour après jour notre ville basculer dans l'autocratie et la sur-communication égotique ;

Un silence coupable sur l'état des engagements de dépenses 2015 qui laisse supposer "une cavalerie budgétaire" non adosser à un plan pluriannuel d'investissement qui n'existe pas car les choix se font au coup par coup selon les désidératas de la Maire ;

Un déni des obligations de transparence de gestion avec un courrier de réponse toujours promis mais jamais réalisé suite à notre courrier du 21 octobre 2015 qui concerne les marchés de voirie et d'entretien ;

Des prévisions de surcout du centre administratif et technique lâchées à la va vite par le premier adjoint aux finances qui confirment les craintes maintes fois émises et expliquent sans doute l'absence de réponse écrite à nos interrogations posées dans notre courrier du 4 juin 2015 (en totale irrespect du règlement intérieur) ;

Des cessions de terrains sans présentation ni de l'avis des domaines avant la séance, ni des projets de construction rue du Gué, qui finissent par apparaitre minorées de -15 000 par rapport à la valeur estimée des domaines communiquée en séance mais non diffusée ;

Et cerise sur le gâteaux, un refus de répondre aux questions posées par le groupe Gauche Républicaine et Citoyenne, notamment celle sur la mise en cause du 1er adjoint par le maire de Vigneux sur seine sur la passation du marché des ordures ménagères et plus largement sur sa pratique supposée en termes de gestion des affaires et deniers publiques ;

(à lire l'article de médiapart du 15 janvier 2016 : https://www.mediapart.fr/journal/france/150116/un-enregistrement-revele-les-dessous-de-marches-truques-en-Essonne )

En moins de deux ans, le constat est édifiant. La ville a basculé dans un régime du paraitre, de l'incompétence et de l'autocratie qui tend à nous rappeler les pratiques despotiques appliquées dans certaines villes du 92 dont l'une très connue pour son duo célèbre.

L'exigence Républicaine et Citoyenne en appel au sursaut de tous et notamment des élus municipaux qui au delà de leurs tendances politiques doivent redonner à notre ville un avenir construit sur des bases saines !

Les élus de la gauche Républicaine et Citoyenne prennent leurs responsabilités, ayez le courage, chers élus, de prendre les vôtres en dénonçant à nos cotés publiquement ces dérives d'un exécutif grisé par le pouvoir et sa toute puissance !

"C'est dans le vide de la pensée que s'inscrit le mal" disait la philosophe Hannah Arendt. Depuis deux ans ce mal progresse jour après jour sur Montgeron et joue un mauvais film baptisé "Main basse sur la ville !"

(à suivre... l'intervention de Christophe JOSEPH sur le Budget primitif 2016)

Commenter cet article