POLITIQUE DE CLASSE BIEN A DROITE AU DEPARTEMENT AU DETRIMENT DE L'INTERET GENERAL. STOP A L'ODIEUX !

Publié le par MGRC

POLITIQUE DE CLASSE BIEN A DROITE AU DEPARTEMENT AU DETRIMENT DE L'INTERET GENERAL. STOP A L'ODIEUX !

Coup de Gueule !

Celui qui aura, en une seule année de mandat de Maire sur Montgeron, augmenté de +12% les impôts ménages (recette + 2M €) et ponctionné sur les dépenses sociales tout en augmentant fortement les tarifs des services publics sur la base d'un mensonge avéré, recommence à l'échelle du département.

L'irresponsabilité chronique - de ce pur produit d'éternel permanent politique (j'en connais d'autres exemples au PS) qui n'a jamais côtoyé la vie réelle des salariés et encore moins acquis les exigences requises pour bien gérer une collectivité publique de telle ampleur - est aujourd'hui avérée par cet article ou le Préfet et le Président de la CRC confirment la manipulation politicienne des chiffres par ce président qui ne gère que ses plans com !

Il va lui falloir maintenant assumer ses choix et imprévisions budgétaires de 2015 qui l'amène aujourd'hui à confirmer ses orientations anti-sociales tout en maintenant sa politique dispendieuse de saupoudrage de subventions d'équipements et voiries sur les petites communes en perspective de son prochain plan de carrière dont le bruit court....devenir sénateur.

Avec un tel maire adjoint aux finances, Président d'agglomération, Président de département, vice-président du STIF, les Montgeronnais et plus largement les Essonniens redecouvrent ce que veut dire droite antisociale et mise au service des ambitions personnelles, les ressources collectives et l'intérêt général.

On ne joue pas avec la détresse des gens et une telle irresponsabilité dans la gestion des institutions publiques est tout simplement inacceptable et odieux !

A lire/Article du Monde : http://www.lemonde.fr/politique/article/2016/01/13/le-conseil-departemental-de-l-essonne-menace-de-ne-plus-payer-les-aides-sociales_4846235_823448.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article