DESHERBAGE. LA MAIRIE APPLIQUE UN PRODUIT POTENTIELLEMENT CANCERIGENE !

Publié le par MGRC

DESHERBAGE. LA MAIRIE APPLIQUE UN PRODUIT POTENTIELLEMENT CANCERIGENE !

Développement durable, principe de précaution, préservation de la santé et de l'environnement, devraient être au cœur de l'action municipale conformément aux engagements pris dans le cadre du SAGE (Schéma d'Aménagement et de Gestion des Eaux) de l'Yerres. Malheureusement le constat sur les pratiques de la ville de Montgeron est aujourd'hui ,une nouvelle fois, en plein été, celui du recours massif aux produits phytosanitaires polluants et considérés par une partie des chercheurs comme potentiellement cancérigène.

Malgré nos interpellations de ces trois dernières années sur les risques d'un telle pratique dans la gestion du désherbage par les services techniques et les sociétés de prestations de service retenues, malgré l'impact sur la pollution de l'Yerres et de la Seine au détriment de la faune et de la flore, malgré les débats Européens en cours visant à la suppression du recours aux produits à base de Glyphosate, la municipalité procède pour cette troisième année consécutive à l'application du produit TOUCHDOWN EV.

Christophe JOSEPH, élu MRC de Montgeron, a pris l'initiative de constater et d'interpeller sur site (réveil matin) la société mandatée pour intervenir et ainsi obtenir une réponse sur les produits utilisés, information à ce jour toujours occultée par la municipalité.

Les élus Gauche Républicaine et Citoyenne (MRC) exigent de la Maire qu'elle cesse ces pratiques incompatibles avec la préservation de notre environnement, de la santé publique des Montgeronnais et, avec les objectifs définis par le SAGE et le SYAGE.

Pour une information citoyenne complète :

Extrait de l'article du SYAGE '"Agir pour la ressource en eau" et le SAGE de l'Yerres. ( http://www.syage.org/index.php/Agir%20pour%20la%20ressource%20en%20eau?idpage=211&idmetacontenu=623&iddossiercontenu_=true )

"4ème thématique

Mise en place d’un plan de gestion pour tendre vers le zéro phyto « Produits phytosanitaires », « pesticides », plusieurs mots pour désigner un produit commercial, contenant une ou plusieurs substances actives, utilisée(s) pour lutter contre les herbes indésirables, les ravageurs et les maladies.

Un produit phytosanitaire est un biocide, autrement dit, il tue une ou plusieurs formes de vie. Par conséquent, son emploi n’est pas sans risque et peut entraîner une dégradation de la qualité de l’eau, des effets néfastes sur la faune et la flore, ainsi que pour la santé humaine.

Réduire l’utilisation des pesticides a pour but de préserver la qualité de nos sols, de nos cours d’eau et des nappes d’eau souterraines. N’oublions pas que l’on retrouve ces molécules dans l’eau du robinet. Les bénéfices portent également sur la santé et la biodiversité.

La réduction, voire l’abandon, de ces produits par les collectivités est l’un des objectifs du SAGE de l’Yerres. Cette thématique est reprise dans les contrats de bassin, dans lesquels des objectifs chiffrés doivent être atteins. Ainsi, les collectivités signataires de ces contrats doivent répondre à leur engagement en intégrant une démarche de réduction des pesticides.

Les communes engagées peuvent ensuite communiquer sur l’exemplarité de leurs services espaces verts et voiries auprès de leurs administrés. Vous pouvez retrouver des conseils pour réduire l’utilisation des pesticides dans le dossier thématique « Comment réduire les produits phytosanitaires ? ». fauchage différencié à Epinay (mai 2013)

Sur le bassin versant de l’Yerres, deux structures sont présentes pour accompagner les collectivités dans leur démarche de réduction des pesticides : AQUI’Brie ( http://www.aquibrie.fr/ ) et Phyt’Eaux Cités ( http://www.sedif.com/phyt_eaux_cites.aspx ). Leur accompagnement est gratuit et permet aux communes d’être conseillées par des spécialistes. Ce travail de collaboration comprend la formation du personnel, la réalisation du plan de gestion de la commune et un suivi annuel de cette démarche progressive.

L’intérêt supplémentaire de se joindre à l’un de ces partenaires est de bénéficier de demi-journée d’échanges, entre collectivités, pour discuter de ses expériences, tester le matériel de désherbage alternatif, visiter des sites exemplaires, etc.

Une réunion d’information à destination des collectivités signataires du contrat de bassin de l’Yerres aval s’est tenue le 27 septembre 2012 (CR et présentation). Au 1er janvier 2014, 68.6% des communes du bassin versant de l’Yerres sont engagées dans cette démarche de réduction des pesticides. Et 11% des communes ont atteint le zéro-phyto.

Plaquette AESN : Préservons nos ressources en eau - Désherbons sans pesticides / http://www.syage.org/download/Documents_SAGE/aesn_plaquette_collectivite_pdf_bd.pdf

CG 91 : Dispositif d’aides départementales / http://www.syage.org/download/Documents_SAGE/politique_de_l_eau_2013_plaquette.pdf

Région Ile-de-France : Fiche des aides financières / http://www.syage.org/download/Documents_SAGE/rif_fiches_2013-2018.pdf "

Film sur la pollution au glyphosate et les dangers sanitaires /

https://youtu.be/NoAM8SVumOc

Articles de presse /

http://www.lemonde.fr/pollution/article/2016/06/06/la-proposition-de-bruxelles-de-reautoriser-provisoirement-le-roundup-essuie-un-nouvel-echec_4938862_1652666.html#HM0aq275abfT4VqM.99

http://www.lemonde.fr/pollution/article/2016/06/29/la-commission-europeenne-autorise-le-glyphosate-a-repartir-pour-dix-huit-mois_4960635_1652666.html

http://www.bastamag.net/Pas-de-majorite-qualifiee-pour-reautoriser-le-glyphosate-nouveau-camouflet-pour

http://www.infogm.org/5877-glyphosate-toxique-cancerigene-autorise-18-mois

DESHERBAGE. LA MAIRIE APPLIQUE UN PRODUIT POTENTIELLEMENT CANCERIGENE !
DESHERBAGE. LA MAIRIE APPLIQUE UN PRODUIT POTENTIELLEMENT CANCERIGENE !
DESHERBAGE. LA MAIRIE APPLIQUE UN PRODUIT POTENTIELLEMENT CANCERIGENE !
DESHERBAGE. LA MAIRIE APPLIQUE UN PRODUIT POTENTIELLEMENT CANCERIGENE !
DESHERBAGE. LA MAIRIE APPLIQUE UN PRODUIT POTENTIELLEMENT CANCERIGENE !
DESHERBAGE. LA MAIRIE APPLIQUE UN PRODUIT POTENTIELLEMENT CANCERIGENE !

Commenter cet article