PLU - 2013/2016 ON PREND LES MEMES ET ON RECOMMENCE !

Publié le par MGRC

PLU - 2013/2016 ON PREND LES MEMES ET ON RECOMMENCE !

Le 5 juillet dernier la majorité municipale LR, engageait un processus mal défini de "référendum local" sur son PLU mal travaillé et, contesté par le Préfet.

Nous avions déjà à l'époque soulevé le problème de l'ouverture la plus large au droit d'expression aux associations, dans le cadre de cette consultation.

Sur ce point un premier refus nous avait été opposé par la Maire, considérant sans doute que la Démocratie représentative est une prérogative d'élus, ce qui n'est en rien notre approche de la gestion d'une ville citoyenne.

Conformément à la délibération du 5 juillet dernier, le groupe des élus Gauche Républicaine et Citoyenne avait donc fait sa déclaration de participation en date du 8 aout, par courrier en AR.

Le 11 Août, inquiet de n'avoir aucune circulaire définissant les modalités de mise en œuvre de cette consultation prévue pour le 18 septembre, Christophe JOSEPH en avait saisi le directeur de cabinet, qui convenait alors de la nécessité de formaliser ces points par une circulaire.

Le 23 aout (soit moins de 5 jours francs avant la date de dépôt définitif des demandes de participation au référendum), par courriel, le chef de cabinet transmettait une note pour le moins abscons sur les modalités de déclaration, sans préciser la mise en place d'une commission électorale, ni d'une commission de propagande en capacité de définir les modalités d'expression de ce scrutin public.

Cette même circulaire disposait d'un principe d'exclusion pour l'une des sensibilités du conseil municipal, en totale contradiction avec les obligations légales des droits d'expressions des élus.

Le 29 aout date limite de dépôt des demandes de participation, les élus gauche Républicaine et Citoyenne rappelaient que le dépôt de constitution de groupe avait été faite dans les règles en décembre 2014 et faisait l'objet d'une inscription au compte-rendu du Conseil Municipal de ce même mois et, que par ailleurs, ce groupe dispose depuis des dispositions applicables à tous les groupes au sein du règlement intérieur du Conseil Municipal et remplissait, en conséquence, les obligations réglementaires du CGCT.

Le 30 aout, la Maire de Montgeron notifie au groupe Gauche Républicaine et Citoyenne une fin de non recevoir fondée sur une interprétation erronée des textes en vigueur, dont vous avez ci-joint copie du courrier.

Après la réduction des droits au sein du règlement intérieur, la censure continue.

Raymond ARON disait : "L'ignorance et la bêtise sont des facteurs considérables de l'histoire". La peur du débat par peur de démontrer l'infini vide de la pensée, semble donc l'emporter sur les valeurs de démocratie et devoir garder à l'esprit que l'intérêt général doit toujours primer sur le dogme et l'idéologie surtout, si cela concerne le plus grand nombre.

Nos concitoyens doivent savoir que le coût prévisionnel d'une telle consultation devrait être autour des 80 000 à 100 000 euros, ce qui ne manquera pas de leur fournir l'occasion d'évaluer les priorités de la municipalité en terme d'affectation de leurs impôts de plus en plus lourd à supporter pour le plus grand nombre.

Dans la continuité de l'action engagée dès juillet 2016 auprès du contrôle de légalité, la Préfète de l'Essonne sera une nouvelle fois saisie sur la question même de la légalité des décisions prises par la municipalité et la possibilité d'un recours est à l'étude.

Le fait majeur de cette nouvelle consultation-prétexte, est celui d'un paravent offert à nos concitoyens pour masquer les conséquences d'une gestion catastrophique de notre ville et, l'absence d'une véritable vision partagée et co-construite avec les habitants de l'avenir de notre commune.

Elle sert aussi à tenter de relégitimer une équipe qui a dépensé sans compter et qui démultiplie les ponctions fiscales, sur les Montgeronnais à quelques jours de l'arrivée des feuilles d'impositions dans les foyers.

Notre ville mérite mieux que ce qu'elle subit maintenant depuis des années et nos concitoyens attendent autre chose que ce débat stérile, représenté par les candidats d'un système politique dépassé et clientéliste.

Bonne rentrée à tous les Montgeronnais.

Publié dans PLU

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article