MONTGERON - INTERVENTIONS et VOTES DES ELUS GRC AU CONSEIL MUNICIPAL 2 FEVRIER 2017

Publié le par MGRC

Interventions et votes des élus gauche républicaine et citoyenne, Pierrette PROVOST et Christophe JOSEPH lors du Conseil Municipal du 2 février 2017 :

1 - Compte-rendu du cm du 12 décembre - NPPV

2 – Avenant au contrat de territoire entre la ville de Montgeron et le Département de l’Essonne – Vote contre – CJ

Délibération qui faute d’une vrai transparence et d’un travail sérieux au sein de la commission dédiée aux ressources et à l’aménagement ne peux être adoptée en l’état. Ainsi comptez-vous un jour présenté le bilan financier consolidé du bâtiment administratif et technique (hors cessions de parcelles) ainsi que le bilan consolidé travaux, ingénierie, EP du dossier Pelouse ? Pouvez- vous faire un état des dépenses à ce jour engagées pour les études relatives aux aménagements de l’avenue de la République ainsi que le cahier des charges qui a prévalu à l’embauche de la Maitrise d’œuvre et présenter les documents de travail élaborés à ce jour autour de ce projet ? Idem pour la rue de la vénerie et ses abattages massifs ou nous attendons toujours la présentation du diagnostic sanitaire des arbres et surtout le projet d’aménagement de la cour de la mairie ?

3 – Opposition au transfert de la compétence « plan local d’urbanisme, de documents d’urbanisme en tenant lieu et carte communale » à la communauté d’agglomération Val d’Yerres Val de Seine – Abstention –CJ

Rappel du contexte avec une compétence transféré de plein droit en 2021. Un PLU contesté juridiquement dans le cadre de l’enquête publique puis par plusieurs recours gracieux et contentieux. Une gestion de l’aménagement du bout de parcelle sans cohésion d’ensemble voir destructeur de site remarquable comme en ce qui concerne les travaux de densification menée par l’école Sainte Thérèse en plein centre ancien ou encore le site du presbytère ou celui de l’ex trésorerie sans parler du moulin de Senlis ou de l’avenue Jean-Jaures. Une absence totale de définition des projets structurant du territoire à défendre au sein d’un futur SCOT intercommunal et une incurie politique de la maire et de son 1er adjoint qui telle Pénélope ont sur cette dernière année brillé par l’absence de service fait et d’exercice effectif de fonctions dans leurs délégations intercommunales –(Environnement et Projet de territoire) pourtant fort bien indemnisées. Enfin manque de manière crucialement les outils de gestion et d’aménagements fonciers tant pour le portage financier que concernant le recours à un bureau d’étude préalable qui pourrait permettre une visibilité complète en terme de préservation mais aussi de développement coordonnée de notre ville et de ses enjeux principaux dans les 15 prochaines années.

4 – Modification du recensement des espaces naturels sensibles – CJ – Abstention/pour

Une belle contradiction entre les propos tenus lors de la campagne de 2014 et le rétropédalage engagé par cette délibération sur des terrains à forte valeur symbolique sur le plan du respect des engagements pré-électoraux confrontés aujourd’hui au principe de réalité. Que voyons nous apparaitre en retrait des espaces naturels sensibles, le parking Foch et les parcelles Darderes, le pavillon d’angle rue du Moulin de Senlis et le Moulin de Senlis. Mais quelle sont donc vos projets concrets sur ces sites ? Pour notre part nous sommes cohérent avec ce que nous affirmons depuis des années aux riverains et Montgeronnais, une ville qui veut se préserver et aussi une ville qui doit évoluer avec une vision claire et partagée dans un dialogue constructif. Bref tout le contraire de votre méthode. Pour voter favorablement pour cette délibération il va falloir en dire plus sur vos objectifs et donc mettre en adéquation vos paroles et vos actes ?

5 – Rétrocession fond de commerce CJ (pour)

Délibération de préservation de l’activité – mobilisé pour un café, une librairie mais pas pour la maison de la presse. Le fond de commerce avait un cout trop important à vos yeux, cela confirme donc la viabilité comptable et financière de cette activité de centre ville. Votre Monopoly avec les baux commerciaux et les activités économiques a pour conséquence l’inverse de l’objet même de l’application du droit de préemption dont l’objectif premier et de maintenir l’activité et renforcer l’attractivité commerciale de notre centre ville. Je vous demande instamment d’engager avec la propriétaire des murs de la maison de la presse une négociation visant en lien avec les syndicats professionnels à favoriser la reprise économique de cette activité de maison de la presse notamment par un jeune couple un logement étant attenant au magasin. Vous n’avez que trop tergiverser il faut maintenant agir !

6 – Appel à candidature cession 1 rue du presbytère – contre - CJ

Une nouvelle démonstration de l’opacité de la gestion municipale en termes de gestion patrimoniale et de mutation urbaine. Exigence de quelques éclaircissements : Maintien ou démolition de la bâtisse en meulière suite à la cession ? Scindement de parcelles pour un parking complémentaire sur une surface de 225 m2 ou intégration de la parcelle arrière de l’église dans le projet futur de stationnement ? Vente de 5 emplacements de parking public actuel dont une handicapé pourtant utile ? Plan de circulation d’ensemble notamment rue Léon Deglaire mais aussi place de l’église et interconnexion avec l’avenue de la République ? Cahier des charges précisant la destination future pour une activité économique ou culturelle : quels impacts sur l’espace urbain et pourquoi ne pas avoir intégré cet espace foncier avec la mutation des locaux municipaux et parking de la PM ? Mise en perspective du projet global flou de l’aménagement de l’avenue de la République.

7 – Acquisition terrain Dardère – Pour – CJ

Sur la forme : Un dossier pénible au regard du comportement général de la collectivité dans l’irrespect de fond et de forme vis-à-vis des ayants droits. Une instrumentalisation des riverains avant 2014 dont certains sont aujourd’hui fort mari du non respect des engagements pris à leur égard de soutien financier dans leur procédure à l’encontre des projets initiaux présentés. Une gestion particulière de ce dossier qui apparait pleinement dans le dossier d’enquête publique du PLU et qui a valu pour le moins émotion du commissaire enquêteur du contrôle de légalité de la préfecture.

Un constat de perte de sèche entre 2011 et 2016 de 200 000€ de la valeur foncière du patrimoine ce qui peu ou prou correspond à une baisse d’1/4 de la valeur foncière de référence sur le secteur due principalement à vos stratégies spéculatives. Les riverains apprécieront ce jeu de Monopoly à leur détriment !

Sur le fond : Une confirmation que notre proposition d’une acquisition rapide de ce foncier dans le cadre de la restructuration urbaine de ce secteur stratégique autour de la gare et du parking de délestage d’intérêt régional, mais surtout du projet Eiffage était la solution à la renégociation des droits à construire. Il n’est que trop tard vous avez décidé d’octroyer le permis de construire. Nous voterons donc l’acquisition de cette réserve foncière car elle s’inscrit pleinement dans un périmètre stratégique d’aménagement dont nous devons à la fois collectivement préserver la qualité environnementale tout en y intégrant les évolutions qualitatives en termes d’aménagements urbains conforment à l’intérêt général, de plan de circulation, de traitements des voiries d’accès et de desserte en transports collectifs mais aussi prenant réellement en considération du droit des riverains à un traitement de l’espace public garantissant leur tranquillité résidentielle et de leurs espaces privatifs. Après le temps de la démagogie nous vous invitons à ouvrir le temps de la vraie démocratie participative pour le bien commun.

8 – SIREDOM – Eco-centre – Abstention – PP

Nous nous interrogeons sur le lieu choisi à proximité du Cosec. Pourquoi ne pas avoir planifié cet Eco-centre au niveau des Centres Techniques (ancienne DDE) de la ville dont vous avez mis en vente une partie des terrains ? La gestion aurait été plus facile et aurait évité des travaux de réfection de voirie lourde afin de permettre une circulation correcte des camions porte bennes. Enfin la sécurité également nous interroge concernant les élèves du collège Pompidou, les usagers du gymnase Cosec et du Centre de tir.

 

9 – Division construction 90 avenue Jean JAURES – Contre – CJ

Une nouvelle démonstration de votre gestion à la parcelle sans vision d’ensemble de l’évolution de l’aménagement urbain paysager et pavillonnaire de ce quartier et qui vise à sur densifier une parcelle sans cohérence d’ensemble. Ce dossier nous rappelle le premier dossier sur lequel avec les riverains nous avons obtenu l’annulation du dernier PC signé par votre prédécesseur actuel 1er adjoint du projet à l’angle de la rue Isoard/la garenne.

10 – Régime indemnitaire – Pour

11 – Création emplois saisonniers – Pour

12 – Recrutement agent contractuel bâtiment catégorie A – Contre – CJ

Il semble effectivement que la direction des services techniques soit une nouvelle fois au cœur de véritables problèmes de disfonctionnements et de défaillances de management notamment au sein de la direction du bâtiment suite au départ d’un cadre dont la compétence et la probité était avérée. Pouvez-vous nous confirmer que vous avez souhaité le départ de l’actuel directeur des services techniques, le 3 eme en 3 ans de mandat ?

13 – Suppression emploi chargé de mission dossiers environnement/économie locale – Contre - CJ

Une suppression d’un poste de catégorie A qui au regard des enjeux pour le commerce et le développement économique est incompréhensible. Gestion des postes au gré des bannissements des collaborateurs de la ville non conforme à l’intérêt général ni au management des compétences internes. Absence de coordination stratégique avec la CAVYVS sur les enjeux de confortation des commerces de proximité et les projets structurants de l’implantation d’activités.

14 – Création police du maire Urbanisme publicité et enseignes – Contre – CJ

Une réorganisation du service urbanisme incompréhensible et une communication globale de la réorganisation des services et du rôle et fonction future du directeur actuel de l’urbanisme qui semble prendre très à cœur cette partie de mission. Une inquiétude doit être levée rapidement concernant certaines pratiques, qui nous sont signalées par de nombreux Montgeronnais, qui consisteraient à ce que les services municipaux demanderaient l’accès dans les jardins privatifs du voisinage pour faire les constats et dresser les procès-verbaux à l’encontre de nos concitoyens. Pouvez-vous nous confirmer que sous votre autorité de telles pratiques n’ont pas cours ? Après les Citoyens les Vigilants je n’ose imaginer que vous entrevoyez la mise en place d’un système incitatif à la délation comme outil de gestion de vos pouvoirs de police.

15 – représentant AMADPA – Pour

16 – Adhésion au SYAGE – Pour

17 - Révision du tableau de classement des voieries - Pour

18 – Adhésion groupement de commande avec Vigneux – NPPV - PP

Concernant l'attribution du marché nous aimerions savoir comment vous comptez en tant que collectivité coordonnatrice assurer une totale transparence sur la procédure lancée et garantir une réelle libre concurrence des entreprises soumissionnaires ? Pouvez-vous nous transmettre dans le cadre de cette transparence l’ensemble du dossier de consultation et le cahier des charges techniques ? Enfin pourquoi les frais de portage ne font ils pas l’objet d’une participation financière de la commune de Vigneux-sur-Seine et à combien vont s’élever ses frais de procédure ?

 

19 – Attribution subvention UIM – Pour

20 – Reserve parlementaire NDA - Pour

21 – Reserve parlementaire DELAHAYE - Pour

Fin de l'ordre du jour

Questions des élus Gauche Républicaine et Citoyenne.

Question 1 - Madame la Maire, Vous avez adressé un courrier en date du 06 janvier dernier, aux riverains du quartier Raymond Paumier concernant un projet au 23 rue Raymond Paumier, ancienne Perception de Montgeron.

Pouvez-vous d'une part nous informer sur le projet de la future Maison médicale et d'autre part sur le projet immobilier d'un ou deux logements de standing ? (Pierrette PROVOST)

 

Question 2 - Madame la Maire, Le 11 janvier dernier le STIF a adopté le projet "SA 2019" visant à moyen-terme à des améliorations dans la qualité et la régularité de la ligne RER D notamment par le renforcement du nombre de trains semi-directs au départ de Melun via Montgeron entre 7h et 7h45. A ce jour 615 000 voyageurs utilisent quotidiennement le RER D sur l'ensemble du réseau et à l'aune de 2030 les prévisions sont estimées à hauteur de 900 000 voyageurs jour. A contrario dans ce schéma de réorganisation les gares de Vigneux sur Seine, Maisons-Alfort, Alforville et Villeneuve Saint Georges verront leurs dessertes diminuer de 20% aux heures creuses réduisant d'autant l'offre de transports et dessertes pour les usagers. Part ailleurs, le renforcement de la desserte pour les déplacements Est Ouest au niveau immédiat de l'interconnexion de la plateforme multimodale de Créteil Pompadour et, à plus long terme, la future prolongation de la ligne 18 jusqu'à Villeneuve Saint Georges puis le plateau Briard, ne semblent pas avoir été pris en considération dans ce projet adopté.

En conséquence pouvez-vous nous faire connaitre les initiatives que vous comptez prendre afin de garantir aux usagers de la gare Montgeron-Crosne qu'ils seront bien bénéficiaires à moyen terme (2022) de l'amélioration quantitative du nombre de trains supplémentaires mis en œuvre depuis Melun et ce par un arrêt effectif quotidien sur notre gare ? Comptez vous un jour donner suite à notre proposition d'engagement avec le STIF d'une étude en perspective de la création d'une vrai gare routière permettant d'assurer à la fois une meilleure sécurité des usagers et une plus grande fluidité de la circulation au droit de la gare ? Comptez vous enfin saisir le Conseil Municipal d'une délibération sollicitant le renforcement des moyens de transports collectifs à destination des bassins d'emplois d'Orly/Rungis notamment dans le cadre des candidatures pour les jeux Olympiques et de l'Exposition Universelle déposées par Paris et la Métropole pour lesquelles ce territoire de développement et d'emplois est positionné sur les appels à projets ? Ne laissons pas passer le train de l'histoire ! (Christophe JOSEPH)

Commenter cet article