Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

DÉSHERBAGE TOXIQUE. MONTGERON le retour des chimistes dans nos rues.

Publié le

DÉSHERBAGE TOXIQUE. MONTGERON le retour des chimistes dans nos rues.

Bis repetita, déjà en aout 2014 bon nombre de Montgeronnais s'etaient élevés contre l'utilisation de produits toxiques pour le désherbage des trottoirs de notre ville.

Malgré notre intervention sur les risques sanitaires, de pollution des sources et donc de l'Yerres, mais aussi des dangers avérés pour toute la faune et la flore, y compris des animaux domestiques, la maire poursuit ce mode d'action engagée par son prédécesseur (actuel 1er adjoint) de pollution de notre environnement et de négation de toute action de développement durable.

Pour Sylvie Carillon et François Durovray, il y a comme toujours les plans com, puis les actes qui sont en totale contradiction avec leurs engagements.

A moins qu'il n'ait fallu entendre que leur programme était "LA VILLE A LA CAMPAGNE SELON MONSANTO !"

Au regard des risques encourus, notamment pour les enfants en bas age et les animaux domestiques, les élus Gauche Republicaine et Citoyenne (MRC) demandent l'arrêt immédiat de cette pratique et une information des riverains pour les rues deja traitées par le biais de ces produits toxiques.

A lire :

http://www.villespropres.com/2007-10-16/page.php?menu=5&ssmenu=1

Partager cet article

Repost 0

JAURES REVIENS, LA FRANCE A BESOIN D'UNE VOIX FORTE !

Publié le par MGRC

JAURES REVIENS, LA FRANCE A BESOIN D'UNE VOIX FORTE !

31 JUILLET 1914, la fureur gronde aux frontières, les ligues d'extrême-droite, les camelots du roi, les intégristes de tous poils mais aussi les anarchistes préparent minutieusement pour leur compte ce qui deviendra la première grande boucherie du siècle naissant. Une voix s'élève pourtant pour s'opposer et, de toute sa stature, Jean JAURES, humaniste, républicain, socialiste, défenseur de la laïcité et de l'école publique, œuvre jour après jour, face à une classe politique incertaine, à combattre ce nationalisme exalté, cet obscurantisme borné, qui bientôt déversera des millions d'hommes et de femmes dans le trou noir de l'infini destruction des corps, des cœurs et des âmes.

31 JUILLET 1914. Ils ont tué JAURES et avec lui l'espoir d'éviter le pire.

31 JUILLET 2016, cent deux ans après les mêmes maux produisent les même effets et pourtant, nous aurions pu croire que l'avènement de l'éducation pour tous aurait pu, aurait du, contribuer à mieux éclairer les masses et former des hommes et des femmes libres de penser par eux-mêmes et de prendre en main leur destin collectif. Nous étions en droit d'espérer que la République, enfin restaurée après les affres de la seconde guerre mondiale, avait les armes pour défendre et transmettre son corpus idéologique de Liberté, d'Egalité, de Fraternité, de Solidarité et de Laïcité garantissant par la même le respect des droits de tous ses enfants à vivre pleinement leurs choix personnels, religieux, philosophiques, politiques, syndicaux dans la compréhension du bien commun la nation et le droit.

31 JUILLET 2016, les nationalismes se développent, les forces obscures tentent de ressurgir telles des hyènes attirées par la charogne de nos démocraties menacées et fragilisées par la mondialisation économique, la peur du lendemain entretenue par une information insipide et une classe politique démonétisée par tous ses renoncements et manques de courage à tenir ses engagements notamment contre la destruction d'une société fondée sur l'humain au seul profit de la spéculation des marchés financiers internationaux et des oligarchies économiques qui les détiennent en jouant sur l'échiquier mondial.

31 JUILLET 2016, relire JAURES (discours pour la laïque, 21 et 24 janvier 1910) et ne pas avoir à y changer un mot : "La société moderne, lorsqu'elle constitue les organes de souveraineté propre en action, en mouvement, quand elle confère, quand elle reconnaît à tous les citoyens le droit de participer à l'exercice du pouvoir, à l'élaboration de la loi, à la conduite de la société, l'Etat ne demande ni au citoyen qui vote, ni au législateur qui traduit la pensée des citoyens : Quelle est votre doctrine religieuse ? Quelle est votre pensée philosophique ? L'exercice de la souveraineté, l'exercice de la puissance politique dans les nations modernes n'est subordonné à aucune formule dogmatique de l'ordre religieux ou métaphysique. Il suffit qu'il y ait des citoyens, il suffit qu'il y ait des êtres majeurs ayant leur liberté, leur personnalité et désireux de mettre en œuvre ce droit pour que la nation moderne dise : Voila la source unique et profonde de la souveraineté."

31 JUILLET 2016, au delà de fleurir comme chaque année la rue Jean JAURES en mémoire de ce combattant mort pour l'humanité et d'un devoir de transmission des valeurs aux jeunes générations, c'est l'esprit même de résistance par la raison et la démocratie citoyenne que les élus MRC de Montgeron salueront par ce geste symbolique.

Partager cet article

Repost 0

TRAVAUX et EXPULSION DES RESIDENTS DU MOULIN DE SENLIS : Inquiètude sur les conséquences financières, juridiques et sociales pour la Ville

Publié le par MGRC

TRAVAUX et EXPULSION DES RESIDENTS DU MOULIN DE SENLIS : Inquiètude sur les conséquences financières, juridiques et sociales pour la Ville

Les riverains du Moulin de Senlis ont découvert en début de semaine, la réalisation de travaux effectués par la mairie sur la propriété privée du Moulin de Senlis. Afin de faciliter l'accès via la rue du lieu de culte orthodoxe et ce sans concertation préalable notamment pour celles et ceux qui se voient interdire le stationnement résidentiel au droit de leur habitation.

Ce matin nouveau coup de théâtre avec la mise en œuvre, manu-militari, de l'expulsion des résidents du Moulin de Senlis, relogés dans des conditions non définies et qui nous interrogent fortement sur les conséquences pour la collectivité d'actes incertains sur la forme comme sur le fond.

Ce point a été soulevé lors du Conseil Municipal du 5 juillet et n'avait alors reçu aucune réponse étayée de la part de la Maire, de son premier adjoint et de l'adjoint à l'urbanisme sur les conditions de sécurisation juridique, financière et sociale de l'application de la mesure d'expropriation mise en œuvre par la municipalité en substitution des services de l'Etat.

Au regard des événements de ce jour, Christophe JOSEPH, élu MRC a ressaisi la Maire pour qu'enfin la transparence et le droit prévalent dans la gestion de ce dossier sensible.

" Madame la Maire,

Ces derniers jours vous avez engagé aux frais de la commune des travaux visant à ouvrir une porte pour l'accès au lieu de culte de l'église orthodoxe et à organiser la mise en sécurité de la voirie communale y attenant sans aucune concertation avec les riverains immédiatement concernés mais aussi en totale illégalité, aucune déclaration préalable de travaux n'étant affichée et cette intervention ayant lieu sur un patrimoine privé.

Une telle intervention pour permettre l'accès à un lieu de culte n'engage t'elle pas la responsabilité juridique de la commune et une commission de sécurité a t'elle confirmée à minima la conformité des lieux pour de tels rassemblement favorisés par la collectivité ?

Ce jour, suite à la délibération 03-CM05072016 relative à l'approbation du dossier de demande de déclaration d'utilité publique pour la procédure d'expropriation du moulin de Senlis, vous avez procédé à l'expulsion des familles résidantes sans avoir répondu aux interrogations que nous vous avions soulevé sur les modalités de prises en charge des coûts généraux - État, Département ou Commune ?- sur la question des relogements et de la scolarisation des enfants ? Sur la question enfin visant à infirmer le relogement de certaines familles sur le parc de logements de la résidence Vandeville dont la destination première est de répondre aux besoins des personnes âgées ou à mobilité réduite de notre ville ?

Lors du débat au sein du conseil municipal, j'avais, au nom du groupe des élus de la gauche républicaine et citoyenne, abordé la question du droit et des conséquences légales et financières pour notre ville de nous substituer à l'Etat sur ce dossier sensible.

Pouvez-vous aujourd'hui nous garantir que toutes les voies de recours des tiers ont été apurées, alors même que celui sur la délibération court toujours pour un mois, afin d'éviter à notre ville un contentieux conséquent pour nos finances publiques ?

Pouvez nous confirmer l'enveloppe budgétaire à ce jour engagée dans les travaux et mesures d'expulsion ainsi que la maquette financière de mise en sécurisation temporaire du lieu ?

Pouvez vous nous garantir que la situation des familles et notamment des enfants est gérée dans la conformité des droits et protections dus à chacun et en conséquence nous détailler les mesures prises et leurs incidences pour le budget communal ou du CCAS ?

Pouvez-vous nous faire connaître les mesures de sécurité prises pour éviter l'émergence d'une occupation illégale des lieux devenus vides de toute occupation et le cout global de la surveillance de ce patrimoine ?

Enfin, pouvez vous nous faire part des démarches engagées concernant le devenir de ce site, notamment suite aux propositions concrètes que nous avons pu vous proposer lors du conseil municipal, notamment dans la recherche d'un co-financement avec la Région, le Département, l'Agglomération et un bailleur social en perspective du projet de résidence d'artistes et d'espace culturel ?

Ne doutant pas que vous aurez à cœur de répondre rapidement à l'ensemble de ces points, je vous prie de croire, madame la Maire, en l'expression de notre haute détermination à ce que le droit et le bon sens restent la règle sur notre ville.

Pour le Groupe des Élus de la Gauche Républicaine et Citoyenne

Christophe JOSEPH "

Partager cet article

Repost 0

UNE REPUBLIQUE UNIE POUR GARDER NOS VALEURS FONDAMENTALES DE DEMOCRATIE.

Publié le par MGRC

UNE REPUBLIQUE UNIE POUR GARDER NOS VALEURS FONDAMENTALES DE DEMOCRATIE.

Déclaration Christophe JOSEPH, élu MRC de Montgeron / CAVYVS suite à l'attentat de Saint Etienne du Rouvray..

"Les barbares après avoir tenté d'affaiblir l'Etat Républicain, tentent maintenant de déclencher une nouvelle guerre des religions, rejoignant ainsi tous ceux, qui depuis des mois, veulent transformer cette guerre idéologique et économique en guerre civilisationnelle autour du fait religieux .

Faut il une perte complète de repere en l'humanité pour que de tels actes puissent être perpétrés, dans une lâcheté complète de massacre des innocents au sein d'un lieu de culte.

Il nous faut :

  • Réaffirmer les fondamentaux de la laïcité comme bien commun et respect des droits privés de croire ou ne pas croire,
  • Ne rien lâcher aux faiseurs de fables politiques qui, un jour, mettent l'instituteur sous la dépendance du spirituel et, le lendemain, jouent les vierges effarouchées de leur propre incurie lorsqu'ils étaient au pouvoir,
  • Ne pas tomber dans l'angélisme d'un droit de l'hommisme béa qui est aux droits de l'homme mal assimilés, parfois même par ses défenseurs, ce que Bernadette Soubirou est à la grotte de Lourdes, une icone et non pas la manifestation d'un droit universel,
  • Sanctionner fermement par la loi de la République les auteurs mais surtout éradiquer avec tous les moyens de cette même République les foyers et commanditaires de ces actes perpétrés sur le sol national,

Voila bien l'attente de chacun(e) des francais(e)s, de politiques qui doivent assumer en cette période de crise majeure, les fondements de notre démocratie et son bras armé pour en appliquer la sécurité par la justice, le droit et la défense.

La France n'est forte que lorsqu'elle trouve en son sein les ferments de la Résistance à l'absolutisme, au dogmatisme et aux sirènes de l'abandon de ses valeurs à la collaboration avec toutes les formes et visages des haines et des extrèmismes religieux et politiques.

C'est cet enjeu là qui est posé aujourd'hui à chacun(e) d'entre-nous.

Sachons le relever ensemble pour nos enfants et petits enfants et sortir de l'individualisme des peurs pour agir avec la force de l'unité nationale autour de la défense de la Liberté, de l'Egalité, de la Fraternité, de la solidarité et de la Laicité."

Partager cet article

Repost 0

INSONORISATION CENTRE HOSPITALIER. Une mesure dilatoire de Paris-Orly Inacceptable pour les élus MRC

Publié le

Communiqué MRC Montgeron/CAVYVS "Christophe JOSEPH, élu MRC de Montgeron/CAVYVS salue le jugement favorable de la cour d'appel qui garantie le versement du solde du fond d'insonorisation du Centre Hospitalier de Villeneuve Saint Georges. A l'instar de son collègue Daniel GUERIN il s'insurge sur la saisine du Conseil d'Etat, par les gestionnaires d'aéroport Paris-Orly, qui n'a pour objectif que de repousser le versement du solde des 5,2 M € dû au titre du fond d'insonorisation payé par les compagnies aériennes et géré par ADP.

Une telle procédure dilatoire a pour conséquence de fragiliser encore pour quelques temps les comptes d'un établissement public de santé de grande qualité et de grande proximité pour tous les habitants du Val Yerres/Val de Seine. Les ministères de tutelle sont saisis pour qu'enfin l'intérêt général des usagers du Centre Hospitalier soit définitivement reconnu."

INSONORISATION CENTRE HOSPITALIER. Une mesure dilatoire de Paris-Orly Inacceptable pour les élus MRC
INSONORISATION CENTRE HOSPITALIER. Une mesure dilatoire de Paris-Orly Inacceptable pour les élus MRC

Partager cet article

Repost 1

MONTGERON - CITOYENS ET ÉLUS UNIS CONTRE L'INHUMANITÉ ET LA BARBARIE

Publié le

MONTGERON - CITOYENS ET ÉLUS UNIS CONTRE L'INHUMANITÉ ET LA BARBARIE
MONTGERON - CITOYENS ET ÉLUS UNIS CONTRE L'INHUMANITÉ ET LA BARBARIE

Malgré la période estivale les montgeronnais pour la troisieme fois ont tenu à temoigner leur solidarité aux victimes du nouvel attentat meurtrier perpétré à Nice ce 14 juillet. De toutes sensibilites politiques, religieuses, philosophiques, ils ont réaffirmé par leur présence que la République et la France ne plieraient pas face aux attaques contre les valeurs de démocratie et de liberté qui sont au coeur des combats pour l'humanité.

Partager cet article

Repost 0

15 JUILLET MONTGERON/NICE - RASSEMBLEMENT CITOYEN 19H stèle Général de Gaulle - Pelouse.

Publié le

15 JUILLET MONTGERON/NICE - RASSEMBLEMENT CITOYEN 19H stèle Général de Gaulle - Pelouse.
15 JUILLET MONTGERON/NICE - RASSEMBLEMENT CITOYEN 19H stèle Général de Gaulle - Pelouse.

En ce jour de sideration ou la France digne, debout, pleure ces enfants, ces hommes et ces femmes lachement massacrés par une haine aveugle, l'heure est au recueillement et au rassemblement de tous les citoyens dans leurs diversités.A Montgeron le rendez-vous est pour 19h au niveau de la stèle du Général De Gaulle.Ci-dessous le communiqué de l'association culturelle des musulmans de Vigneux sur Seine et de la mosquée, solidaires, qui nous rappelle l'impérieuse nécessité pour notre République et la cohésion nationale de refuser les amalgames pour mieux combattre la barbarie.

Partager cet article

Repost 0

NICE/ COLÈRE ET RECUEILLEMENT. AGIR CONTRE LA TERREUR AVEUGLE.

Publié le

NICE/ COLÈRE ET RECUEILLEMENT. AGIR CONTRE LA TERREUR AVEUGLE.

La Nation une nouvelle fois frappée par un acte odieux, d'une lâcheté complète et qui visait des familles regroupées pour un moment festif.  Apres le temps du respect du aux victimes doit venir celui de la riposte efficace et ciblee à l'encontre des bailleurs de fond et commanditaire.En cette période de deuil, l'unité de la Nation toute entiere doit primer.

Partager cet article

Repost 0

PLU - REFERENDUM DÉVOYÉ, DÉMOCRATIE BAFOUÉE

Publié le

PLU - REFERENDUM DÉVOYÉ, DÉMOCRATIE BAFOUÉE

Le 5 juillet dernier au Conseil Municipal, Christophe JOSEPH rappelait les enjeux démocratique et l'éthique nécessaire à la mise en œuvre d'une démarche référendaire sur le PLU. Il s'interrogeait notamment sur la validité d'une question alambiquée, dans un temps d'information réduit, qui dénotait plus, de la part de la Maire et de son 1er adjoint, d'une stratégie de désinformation et d'intox médiatique pour masquer l'ampleur du désaveu enregistré de la part des Montgeronnais lors de l'enquête publique sur leur PLU incohérent et bâclé.

L'article du Parisien paru ce jour semble confirmer ces craintes exprimées depuis plusieurs mois par l'élu MRC, tant les questions de fond ne sont pas abordés par le binôme exécutif.

Il constate leurs omissions notamment en ce qui concerne la préservation des droits de jouissance de leur bien par les propriétaires mais, aussi, sur la capacité de l'actuelle majorité à répondre à la nécessité de doter Montgeron d'un véritable projet de territoire ,appuyé sur un plan de développement cohérent et contrôlé, susceptible de préserver notre ville dans le cadre d'une région Ile de France en mutation et de ce fait dans la relation avec l'Etat.

La Maire et le 1er Adjoint, dos au mur, semblent vouloir aujourd'hui réduire le débat sur le PLU, uniquement sur la question des droits à construire en hauteur, oubliant de révéler la réalité de leurs orientations générales qui visent à amplifier les phénomènes de ségrégations générationnelles, fiscales, sociales, résidentielles et urbaines de leur politique depuis 2 ans et, de leur incapacité à écrire avec tous les habitants, le Montgeron de demain qui doit garantir à tous le droit de bien vivre notre ville.

Ci-dessous l'article complet du Parisien.

"Montgeron : bientôt un référendum sur la hauteur des immeubles

par N.G.14 juillet 2016

Sylvie Carillon, le maire (LR) et sa majorité municipale, organisent un référendum le 18 septembre prochain pour pouvoir limiter la hauteur des bâtiments à 12 m contre 18 m actuellement.« Approuvez-vous la position de la Ville pour protéger Montgeron ? » Voilà la fin de la question fleuve qui sera posée le 18 septembre prochain aux habitants de Montgeron pour un référendum portant sur la révision du PLU (Plan local d’urbanisme).

« Nous allons faire campagne pour le oui, annonce d’ores et déjà François Durovray, premier adjoint (LR) et président du département. Cela faisait partie de nos promesses de campagne avec Sylvie Carillon (la maire LR) portant sur la révision du PLU décidée un an plus tôt par l’ancienne majorité. »

Gérald Hérault (DVG) avait en effet révisé le plan pour permettre à Montgeron de s’agrandir. Les nouvelles constructions pouvaient ainsi atteindre 18 m de hauteur contre 12 avant. Cette nouvelle révision prévoit un retour aux 12 m initiaux.

Une décision municipale qui n’est pas du goût de la préfecture et qui s’oppose à cette marche arrière.

Sylvie Carillon a donc décidé de lancer une consultation citoyenne pour donner du poids à cette révision dans ce face-à-face qui s’annonce avec les services de l’Etat : « Ce serait une erreur de densifier la population de Montgeron », appuie l’édile. « Nous voulons limiter la hauteur des bâtiments afin que notre ville reste à taille humaine », plaide encore le premier adjoint.

Pour l’opposant Christophe Joseph (MRC), cette révision « est un blocage de l’évolution du territoire en matière d’aménagement et ça ne répond pas au schéma directeur de la région Ile-de-France ». « En plus, poursuit-il, le référendum aura lieu en septembre. Les gens n’ont que peu de temps pour s’informer sur la question. »

leparisien.fr"

http://www.leparisien.fr/montgeron-91230/montgeron-bientot-un-referendum-sur-la-hauteur-des-immeubles-14-07-2016-5966807.php

Publié dans Référendum PLU

Partager cet article

Repost 0

CAVYVS - Compte-rendu d'une agglomération en crise et mal à droite ! !

Publié le par MGRC

Deux convocations (27 juin, puis 4 juillet) pour un même conseil communautaire, voici le vaudeville auquel nous ont invité les élus de la droite majoritaire à la Communauté d'Agglomération du Val d'Yerres Val de Seine. Et pourtant le périmètre du territoire arrêté de concert avec le gouvernement est en tout point identique à celui qu'appelaient de leurs vœux, depuis des décennies, Nicolas Dupont-Aignan et ses ex-collaborateurs François Durovray et Serge Poinsot.

Le point d'achoppement entre ces amis de 30 ans est relativement simple : qui devra assumer le surcoût fiscal à supporter par les habitants de Montgeron, Vigneux-sur Seine et Draveil devant nos concitoyens ?

La réponse pour Christophe JOSEPH, élu MRC de Montgeron et de l'agglomération, relève de trois points fondamentaux : l'équilibre, la compensation et le projet de territoire.

Dénonçant une nouvelle fois l'absence d'élus, à deux reprises, qui n'assument pas leur devoir de défense de leurs administrés au sein du conseil d'agglomération, il a demandé au regard de cette "désertion" de l'intérêt général, que les délégations de ces élus soient retirées et qu'à minima les indemnités de fonction soient suspendues aux vice-présidents qui n'assument pas leur rôle tout en continuant à percevoir leur rétribution.

Au regard de l'ordre du jour et au nom des élus de la gauche citoyenne, il s'est élevé contre l'incurie qui prévaut dans la mise en place du Pacte financier et fiscal en rappelant que le troisième volet de ce pacte devait être social et donc tendre à définir un véritable projet de territoire susceptible de répondre aux besoins des habitants de nos villes mais également susceptible de favoriser un rééquilibrage du coût global des actions menées, par une meilleure gestion des fonds publics et une dynamique économique, permettant de diminuer la pression fiscale sur les ménages (TF, TFB, TFNB).

Il s'est étonné que ce projet de territoire soit laissé aux mains du 1er vice-président, démissionnaire de fait de sa mission en raison de ses absences répétées, alors que dans le même temps l'urgence est à nos portes : notre agglomération est coincée entre deux territoires de projets, la Métropole du Grand Paris au nord et Grand Paris Sud Seine Essonne Sénart au sud, et risque de ce fait de ne devenir qu'un vaste territoire de passages routier et ferroviaire.

L'ordre du jour appelait toutefois plusieurs dossiers d'importances pour la vie quotidienne sur le Val de Seine et le Val d'Yerres.

Sur le plan des bilans financiers consolidés (CASVS/CAVY) et, malgré l'absence de l'ex-président de la CASVS, qui semble peut se soucier d'assumer ses deux années "catastrophiques" à la tête de l'ex-agglomération dont il avait la charge avec le maire de Vigneux-sur-Seine, force est de constater que les coûts de fonctionnement plus les charges consécutives à l'encours de la dette pèseront lourd dans la future gouvernance de projet dont doit se doter l'agglomération.

Quelques chiffres de l'exécution budgétaire 2015
(CAVY/CASVS/Consolidée et par habitant)

EX- CAVY = 91 289 habitants/ Ex- CASVS = 80 668 habitants

Total = 171 957 habitants (base 2014)

  • Recettes et dépenses de fonctionnement 2015

CAVY : Recettes 568€/hbt - Dépenses 506,5€/hbt soit 89,17% des recettes

CASVS : Recettes 447,45€/hbt - Depenses 423,9€/hbt soit 94,74% des recettes

Consolidée : Recettes 511,47€/hbt - Dépenses 467,76€/hbt soit 91,45% des recettes

  • Recettes et dépenses d'investissement 2015

CAVY : Recettes 122,92€/hbt (dont 2M€ emprunt) - Dépenses 157,75€ soit 128,33% des recettes

CASVS : Recettes 120€/hbt ( avec 6M€ versé au titre du NPNRU-OLY), 45,64€/hbt hors NPNRU - Dépenses 39,40€/hbt soit 86,33% des recettes hors NPNRU-OLY (dont les crédits sont fléchés)

Consolidée : Recettes (hors NPNRU-OLY) 86,67€/hbt - Dépenses 102,23€/hbt soit 117,95% des recettes. Ce sont donc les 6M€ de subventions de l'Etat destinés à la politique de rénovation urbaine de la prairie de l'Oly qui constituent aujourd'hui l'excédent budgétaire comptable enregistré.

Détail des dépenses de fonctionnement

  • Charges générales 2015

CAVY : 59,63€/hbt - CASVS : 118,90€/hbt - Consolidées : 104,44€/hbt

  • Charges de personnel 2015

CAVY : 80,08€/hbt - CASVS : 111,36€/hbt - Consolidées : 95,05€/hbt

  • Charges financières 2015

CAVY : 18,75€/hbt - CASVS : 3,25€/hbt - Consolidées : 11,48€/hbt

  • Virement à la section d'investissement (autofinancement) 2015

CAVY : 38,39€/hbt - CASVS : 5,84€/hbt

Détail des recettes de fonctionnement

  • Impôts et taxes 2015

CAVY : 440€/hbt - CASVS : 338,66€/hbt - Consolidés : 392,76€/hbt

  • Produits des services

CAVY : 13,26€/hbt - CASVS : 9,55€/hbt - Consolidés : 11,52€/hbt

  • Dotations/Subventions/Participations

CAVY : 90,57€/hbt - CASVS : 92,38€/hbt - Consolidées : 91,42€/hbt

L'état de la dette le remboursement d'emprunt

  • Encours de la dette

CAVY : 542,58€/hbt - CASVS : 148,42€/hbt - Consolidé : 357,67€/hbt. (L'encours de la dette concerne pour 80,53% la CAVY et au sein de cet encours les salles de spectacles dont le CEC de Yerres représentent 87,39% de la dette)

  • Remboursement et mobilisations des emprunts 2015

CAVY : 43,61€/hbt - CASVS : 9,35€/hbt - Consolidé : 27,54€/hbt (A noter qu'en 2015 la CASVS n'a pas eu recours à l'emprunt et la CAVY a poursuivi son recours à la l'emprunt à hauteur de 2M€ soit 50,27% de couverture du remboursement de sa dette remboursable en 2015)

Fiscalités locales comparées

Globalement sur l'ensemble de l'agglomération la progression de l'assise fiscale (base) aura progressé de +2,85% soit + 15 768 287€.

  • Taxes ménages et économiques (Taxe foncier bâti, Taxe foncier non bâti, Taxe d'habitation et Contribution Foncière des entreprises)

CAVY : 270,97€/hbt ( progression 2015/ +4,88%)- CASVS : 191,73€/hbt (progression 2015/+2,06%) - Consolidés : 233,80€/hbt (progression 2015/+3,78%)

Sur ce point particulier Christophe JOSEPH a noté "que la fiscalité entreprise ne représente que 6,27% des ressources fiscales faisant ainsi porter l'essentiel du poids fiscal sur les ménages. Il a confirmé ainsi la nécessité de rééquilibrage en terme d'aménagement du territoire autour d'opérations intégrant le développement économique dans des programmes mixtes, notamment en portant un véritable projet autour de la requalification en boulevard urbain de la N6, regrettant l'absence de vision stratégique de la révision du PLU en cours sur Montgeron".

  • Taxe sur les Ordures Ménagères (TOM)

Dépenses / CAVY (SIVOM) : 139,48€/hbt - CASVS (SIREDOM + marché de Collecte NICOLIN) : 117,7€/hbt.

Recettes CAVY : Contribution budgétaire - CASVS : 119€/hbt dont 113,36€ de TOM

Sur ce point sensible Christophe JOSEPH a tenu à rappeler "le contexte particulier de l'attribution du marché de collecte sur l'ex- CASVS et a souhaité que rapidement les avenants d'adaptation aux besoins des Montgeronnais et Vigneusiens soient pris en attendant qu'une étude complémentaire sur les conditions économiques générales, tant sur les collectes que sur le traitement, puisse garantir des prestations conformes et économiquement plus transparentes."

L'ordre du jour du Conseil Communautaire comptabilisait trente délibérations dont notamment celles relatives, aux conseils citoyens, le Conseil Intercommunal de Sécurité et de Prévention de la Délinquance, les subventions aux associations dans le cadre de la politique de la ville sur laquelle Christophe JOSEPH a demandé que soit "ajoutée l'association Relais Soleil" jusqu'à lors écartée, la signature du protocole de préfiguration du NPNRU du Val d'Yerres dont celui de Brunoy sur le quartier des Hautes Mardelles où il a rappelé à chacun "l'impérieuse nécessité de régler à la fois les problèmes de sécurité inhérent au trafic de stupéfiants mais aussi de contrôler efficacement les conditions de déroulement des travaux avec le bailleur social et les entreprises." Une occasion aussi de rappeler que dans le cadre de son champs de compétence, "l'agglomération se doit d'apporter des réponses concrètes aux habitants de la Prairie de l'Oly sur les conditions de leur relogement sur le territoire de Montgeron, prioritairement, et à l'échelle de l'agglomération dans le cadre d'une politique résidentielle responsable."

Dernier point sensible, celui d'un cinquième avenant avec l'EPFIF concernant les terrains à proximité de la gare de Yerres, Christophe JOSEPH a noté "que selon les élus certains arrivent à contractualiser des reports de convention alors que sur Montgeron, la Maire s'apprête à signer le permis de construire d'une opération immobilière mal insérée dans le tissu urbain, sans prendre en considération les enjeux notamment de circulation qui peuvent être impactés par les projets des villes de Yerres et de Montgeron. Il a demandé que, rapidement, une mise en perspective de l'ensemble des conventions en cours (EPFIF, Villes, CAVYVS) soit consolidée dans un projet territorial susceptible de répondre aux enjeux du territoire notamment en termes de logements, d'activités économiques, de plan intercommunal de déplacement urbain et de préservation de l'environnement et du développement durable."

https://www.essonneinfo.fr/91-essonne-info/95628/rien-ne-va-plus-a-lagglo-val-dyerres-val-de-seine/

CAVYVS - Compte-rendu d'une agglomération en crise et mal à droite ! !
CAVYVS - Compte-rendu d'une agglomération en crise et mal à droite ! !
CAVYVS - Compte-rendu d'une agglomération en crise et mal à droite ! !
CAVYVS - Compte-rendu d'une agglomération en crise et mal à droite ! !

Publié dans CAVYVS

Partager cet article

Repost 0