Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

AGGLOMERATION - QUEL PROJET ET A QUELS COUTS ? Intervention de Christophe JOSEPH élu Gauche Républicaine et Citoyenne/MRC de Montgeron

Publié le par MGRC

AGGLOMERATION - QUEL PROJET ET A QUELS COUTS ? Intervention de Christophe JOSEPH élu Gauche Républicaine et Citoyenne/MRC de Montgeron

Le 7 mars dernier le Conseil Municipal a désigné en son sein les 10 représentants de la commune de Montgeron qui siègent au Conseil Communautaire de la Communauté d'Agglomération Val d'Yerres Val de Seine (CAVYVS), lui même composé de 70 membres. Ce Conseil Communautaire a été installé le mercredi 9 mars en séance plénière à l'Astral.

A cette occasion autour de Didier Hoelgen, un groupe des élus citoyens d'opposition a été créé, composé d'élus de différentes sensibilités de la gauche (Divers Gauche, GRC/MRC, PCF,PS).

La Présidence de la CAVYVS a été dévolue à Nicolas DUPONT-AIGNAN Député/Maire de Yerres par 55 voix contre 11 à Pascal MICHELANGELY élu socialiste d'Epinay sous Sénart.

La 1ère Vice-présidence en charge du projet de territoire ( à défaut des finances qu'il n'a pu obtenir lors de la réunion des maires) a été dévolue à François DUROVRAY 1er Adjoint de Montgeron contre 5 voix à Christophe JOSEPH élu GRC/MRC de Montgeron et 9 bulletins blancs (chacun pourra se faire son opinion sur la conception de l'unité de la gauche au sens de certains lorsqu'il s'agit de voter !).

Dans le cadre de sa candidature Christophe JOSEPH a tenu à réaffirmer le sens de son engagement au sein de ce Conseil Communautaire sur la base de 5 axes prioritaires :

  1. Une nouvelle charte de gouvernance
  2. Une coopérative de villes
  3. Développer et amplifier les projets de territoire
  4. Un pacte financier, fiscal et social
  5. La démocratie de proximité et la place des habitants.

Il a aussi rappelé l'absolu nécessité d'un positionnement lisible des élus sur un dialogue respectueux de chacun, pouvant tendre vers des accords sur des projets d'intérêts généraux, mais qui ne faut pas confondre avec des compromis institutionnels non conformes aux choix politiques affichés par les uns et les autres.

Vous pouvez lire ci-dessous l'intervention complète de Christophe JOSEPH au Conseil Communautaire.

"Installation Conseil Communautaire CAVYVS Mercredi 9 mars 2016

Intervention Christophe JOSEPH - Elu GRC/MRC

Mesdames, Messieurs,

Permettez moi en ouverture de ce conseil d’avoir une pensée amicale pour toutes celles et ceux qui depuis des années ont consacré de leur temps et de leur engagement à nos deux agglomérations aujourd’hui réunies.

Concernant la CASVS j’exprimerai deux regrets :

Le premier concerne bien évidemment le fait qu’il n’y ait eu aucune initiative de prise permettant de clôturer dignement cette page de notre histoire collective avant d’en ouvrir une nouvelle ce soir et, notamment parmi ses acteurs une pensée particulière à Gérald Hérault, Marie-Christine Ducassé, ou Gerard Feydel et tant d’autres.

Le second est sur les conditions qui auront prévalu aux modalités de désignation des élus communautaires, ou bien évidemment la première des responsabilités revient au législateur qui a simplement d’un trait de plume rayé 6 élus Montgeronnais de leur droit à siéger au sein de notre instance, comme pour l’ensemble des communes alors même qu’ils étaient issus du vote du peuple.

Parmi ses 6 élus, permettez moi dans distinguer deux :

L’un, Patrice Cros a été ainsi écarté de sa juste représentation démocratique par le fait du mode de scrutin applicable et du refus de la majorité d’agir en démocrate pour assurer à chacun un droit de représentativité légitime.

Concernant la seconde des élus à laquelle je tiens à rendre justice ce soir, vous l’aurez bien compris, il s’agit de Martine Boulay, Vice-présidente sortante de la CASVS victime de sa liberté de pensée et d’agir, victime d’un règlement de compte politique qui n’honore en rien celles et ceux qui ont ainsi contribué à l’exclure lorsque nos concitoyens ont tant besoin de rassemblement sur des valeurs et des convictions clairement affichées et assumées.

A eux deux, j’adresse donc ce soir un salut amical.

Les communes membres de notre agglomération ont toutes des histoires différentes. Certaines ont une expérience de l’intercommunalité de gestion, d’autres ont choisi une intercommunalité de projets. L’intégration doit donc se faire selon un processus progressif, qui laisse le temps aux élus et aux administrations communales et communautaires de travailler sereinement, de procéder aux études nécessaires et de prendre des décisions dans l’esprit de la coopérative des villes.

Pour ce faire il apparait primordial de définir une manière de travailler et d’agir, fondée sur 5 axes prioritaires :

  • 1er axe - Institutionnaliser l’ensemble des principes de fonctionnement par une nouvelle charte de gouvernance élaborée par l’ensemble des composantes du territoire. Elle devrait reprendre les grands principes de fonctionnement : coopérative des villes, respect des communes, valeur ajoutée de l’action publique à l’échelle de l’agglomération.
  • 2ème axe – Une coopérative de villes.

Notre conception du rôle que devra jouer l’agglomération relève donc de notre attachement profond à l’échelon communal, et nous conduit à proposer qu’il fonctionne comme une véritable « coopérative de villes », en se faisant le relais des actions menées dans les communes et en respectant chaque commune. C’est, en ce qui concerne notamment les services urbains, une condition essentielle pour organiser une gestion de proximité la plus démocratique en s’appuyant sur l’expertise, et la connaissance du terrain et sur la relation directe entre les élus locaux et les citoyens. Dans la pratique c'est le respect et la reconnaissance du fait et de l'histoire communale. C'est la place des conseils municipaux, la vision pluraliste des projets communs. Ce sont des dynamiques de territoires qui se construisent, se débattent, se mettent en œuvre respectueuses de chacune des collectivités et de la légitimité de chacune d'elle à maîtriser son propre développement.

C'est la conduite collective de nos politiques publiques :

• forte de la clarification des compétences de chacun par la définition d'un intérêt territorial qui ne vient pas se substituer à l'intérêt communal

• forte de la proximité dans la perception et la prise en compte des besoins du territoire

• forte de l'ambition d'une égalité d'accès aux services et équipements publics par leur développement, la mutualisation des moyens, la complémentarité de l'organisation des services publics.

Cette coopérative de villes devra privilégier le développement économique, la création d'emplois, l’habitat et le parcours résidentiel, la lutte contre l'exclusion et la réduction des inégalités par l'accompagnement des politiques sociales des villes. Pour ce faire cette dynamique devra s’appuyer sur un véritable pacte social, financier et fiscal, gage de la solidarité budgétaire entre les communes et dans le territoire, élaboré collectivement et qui devra garantir la sécurisation des budgets communaux.

  • 3ème axe - Développer et amplifier les projets de territoire. C’est également dans le même esprit que l’agglomération devra poursuivre et conforter les dynamiques et politiques publiques des territoires existants, et créer les conditions de projets territoriaux pour nos populations.

En cette période de réduction massive des fonds publics et alors que les inégalités sociales et territoriales sont encore grandissantes, notre travail commun devra plus que jamais veiller à générer des effets de développement, préserver un haut niveau de services publics locaux adaptés aux enjeux de chaque territoire, la prise en compte des objectifs visant à une transition vers des territoires « post carbone » issus de la COP 21, dans un esprit d’efficacité et de proximité, au bénéfice de tous les citoyens.

Aussi, l’ensemble des décisions et documents stratégiques et planificateurs (Schéma de Cohérence Territoriale) que sera appelée à adopter la future agglomération devra se faire dans le respect des communes, des projets locaux, et dans l’idée de développer et d’amplifier les projets de territoire qui la composent, portés depuis des décennies par les communes au bénéfice de leurs populations, mais aussi de zonages d’interventions prioritaires et de portage de projets d’intérêts communautaires.

  • 4ème axe - La mise en place de l’agglomération doit se faire autour d’un pacte financier, fiscal et social. Les services publics rendus par chacune des administrations locales doivent être préservés et ne doivent pas être soumis à des bouleversements qui risqueraient de paralyser leur action. Sinon, le citoyen serait alors victime d’une baisse de la qualité des services publics.

Une attention particulière devra être portée au maintien des structures de proximité. La dimension du territoire ne doit pas rendre plus distante la relation entre le citoyen et le service public de proximité.

D’ici à avril prochain l’exécutif devra soumettre, un pacte financier, fiscal et social qui devra garantir le niveau de ressources financières aux entités préexistantes, nonobstant la baisse de la Dotation Général de Fonctionnement et les éventuelles évolutions de contribution et dotations issues de la CLECT et des clés de répartition de renégociation de la dette selon leurs origines et destinations. Un pacte social, financier et fiscal, gage de la solidarité budgétaire entre les communes et dans le territoire, élaboré collectivement devra donc garantir la sécurisation des budgets communaux et la juste répartition des encours de la dette antérieurement contractée selon la destination et les usages des équipements financés.

Ce pacte social, financier et fiscal doit avoir pour objectif absolu une forte réduction des implications fiscales du regroupement sur des populations qui subissent déjà à Montgeron de plein fouet l’augmentation injustifiable de +12% des impôts locaux depuis 2014 sur le plan communal, et en octobre prochain pour le reste du territoire les +29% des impôts départementaux - impôts que certains d’entre vous ont refusé de voter – et que cyniquement le Président du CD91 dans son courrier aux essonniens voudrait minorer à 10% sur le rôle fiscal global, contraignant ainsi toutes les communes et agglomérations de l’Essonne à porter les conséquences de ses choix budgétaires au département et ce en période de raréfaction des ressources et de difficultés financières pour les collectivités locales, les ménages et acteurs économiques.

Le siège de l’agglomération a été annoncé à Montgeron, ville pivot sur le plan géographique entre la CAVY et CASVS. Acceptons en l’augure mais le processus d’intégration progressif, la localisation du siège administratif du territoire devra faire l’objet, à minima, au sein du Conseil Municipal de Montgeron et du Conseil Communautaire d’une réflexion et d’un arbitrage en terme de portage et solvabilité financière d’une part et d’autre part d’aménagement et de projet de territoire à l’échelon du secteur Glacière/Réveil Matin/Gaston Mangin.

  • 5ème axe – La démocratie de proximité et la place des habitants. Il s’agit d’un impensé de la loi. Les élus du territoire devront se saisir de cet enjeu, le porter au niveau communautaire, l’intégrer à un niveau à définir dans la gouvernance d’une agglomération de près de 177 000 habitants, condition nécessaire pour « faire territoire » et plus largement pour contribuer au mieux vivre ensemble et répondre à l’ensemble des besoins de nos concitoyens notamment en terme d’emplois, de logement ou d’accès aux services publics.

Un Conseil de développement économique, social et environnemental devrait à notre sens être installé avec l’ensemble des acteurs de notre territoire. Ces travaux nourriraient utilement le travail des élus du Conseil d’agglomération.

Les enjeux pour nos concitoyens en termes de qualité de vie et de réponses concrètes à leurs attentes doivent être au cœur de l’action à mener car il en va de la crédibilité même de l’engagement de tous pour le bien commun.

La politique, la démocratie et plus globalement la République ont besoin de cet esprit de responsabilité mais aussi de clarté sur les options.

Gageons donc que collectivement nous soyons en capacité d’en relever le défi dans le respect de nos différences et convictions.

Merci de votre attention."

Partager cet article

Repost 0

Conseil Municipal : lundi 07 mars 2016

Publié le par MGRC

       Conseil Municipal : lundi 07 mars 2016
       Conseil Municipal : lundi 07 mars 2016

Vos élus Gauche Républicaine et Citoyenne de Montgeron vous donnent rendez-vous à 20h30 en mairie salle des mariages.

Ci-joint nos trois questions orales qui seront posées à Madame la Maire.

Questions Groupe Gauche Républicaine et Citoyenne

Conseil Municipal du 07 mars 2016

1 – Lors de la commission d’Appel d’Offre de la CASVS relative à l’attribution du marché de collecte des ordures ménagères, l’élu de la gauche républicaine et citoyenne fut le seul à voter contre l’attribution du marché au regard des choix émis en toute information par la majorité de la commission. Dans un article de presse du groupe Médiapart corroboré par des liens sonores identifiables, le Maire de Vigneux sur Seine, 1er Vice-Président de la Communauté d’agglomération Sénart Val de Seine met gravement en cause la probité de votre premier adjoint et de votre quatrième adjointe sur les conditions d’attribution de ce marché et, plus globalement, sur la gestion des marchés publics y compris sur Montgeron. Conformément au principe de présomption d’innocence et au regard de la gravité des propos tenus, comptez vous engager par délibération le principe de protection fonctionnelle du par la collectivité pour faire valoir les droits légitimes de défense de tout agent public ou élu mis en cause dans l’exercice de ses fonctions (art L2123-34 et L2123-35 du CGCT)) et, dans le même temps vous porter partie civile au titre de la collectivité pour que toute la lumière soit faite sur ces assertions qui mettent en cause les conditions d’attribution du marché susvisé, le niveau d’information préalable du Président de la CASVS signataire dudit marché et, les incidences en terme de coût et de fiscalité via la Taxe sur les Ordures Ménagères supportée par les contribuables Montgeronnais ?

2 – La période hivernale a fait ses premières victimes en Ile de France. Dans une période ou la crise économique frappe durement bon nombre de nos concitoyens et ou l' exécutif du département de l’Essonne, réduit drastiquement ses obligations au titre de l’aide sociale obligatoire, pouvez vous nous faire un état des dispositifs, mis en place à Montgeron concernant la gestion d’urgence des personnes vulnérables comme les personnes âgées, les enfants et les Sans Domicile Fixe, les aides spécifiques dédiées à l’accompagnement sociale des familles en difficulté, notamment au titre des factures énergétiques, ainsi que les conditions de mise en place du Plan hivernal de la préfecture de police, avec quelles mesures de prévention auprès de la population?

3 – Lors de la réunion publique du 21 janvier dernier concernant la réhabilitation de la route départementale RD448 dénommée route de Corbeil, vous avez présenté le programme en trois tranches de vos projets d’aménagement. Pouvez vous confirmer d’une part l’absence d’études sur les impacts globaux de déport de circulation et de plan de circulation sur l’ensemble des quartiers impacté par ces aménagements et, préciser d’autre part le niveau de l’engagement financier sur les trois prochaines années pour le reste à charge relevant de la commune sur un budget global évalué à 1,7 millions d’euros ainsi que les modalités de mise en œuvre des marchés correspondant ?

Publié dans Conseils municipaux

Partager cet article

Repost 0

Des locataires toujours en attente au 146...!

Publié le par MGRC

              Des locataires toujours en attente au 146...!

Les locataires du 146 avenue de la République nous ont interpellé cette semaine, concernant des problèmes récurrents au niveau de leurs logements .

En effet depuis plusieurs mois voir plus, des fuites d'eau au niveau des plafonds des cages d'escaliers, détériorent considérablement les revêtements.

Les VMC au niveau des logements sont en panne régulièrement et incommodent les familles qui sont obligées d'acheter des humidificateurs .

Des fuites d'eau à l’intérieur des appartements, des problèmes de chaudières non résolus à ce jour.

La porte du hall d’entrée dont la vitre est brisée attend elle aussi, d'être changée.

Au niveau des ordures ménagères, il existe seulement deux containers (verts) disponibles pour la collecte de 20 familles, cela est insuffisant disent les résidents .

Seule écoute le numéro du bailleur mais qui hélas, ne répond pas toujours ....

Dossier à suivre, Madame la Maire, nous comptons évidement sur l'attention que vous porterez à ce dossier et du retour que vous nous en ferez !

              Des locataires toujours en attente au 146...!
              Des locataires toujours en attente au 146...!
              Des locataires toujours en attente au 146...!
              Des locataires toujours en attente au 146...!
              Des locataires toujours en attente au 146...!
              Des locataires toujours en attente au 146...!

Publié dans Logement

Partager cet article

Repost 0

COLLEGES ET LYCEE : UNE REFORME ET DES DOTATIONS A CONTRE COURANT DE L'EXIGENCE EDUCATIVE POUR NOS ENFANTS

Publié le par MGRC

COLLEGES ET LYCEE : UNE REFORME ET DES DOTATIONS A CONTRE COURANT DE L'EXIGENCE EDUCATIVE POUR NOS ENFANTS
COLLEGES ET LYCEE : UNE REFORME ET DES DOTATIONS A CONTRE COURANT DE L'EXIGENCE EDUCATIVE POUR NOS ENFANTS

Alors même que la formation, l'éducation devraient être au cœur une priorité des moyens de l'Etat pour une unité des programmes sur l'ensemble du territoire national, nous constatons jour après jour la dégradation de ce service public national.

Le premier coup porté à l'unité des formations dispensées à tous les élèves sur l'ensemble du territoire Français fut l'engagement d'une réforme des collèges pour la rentrée 2016 qui instaure plus d'inégalités entre les collèges et entre les territoires.

En :

  • supprimant l'apprentissage du latin et du grec dans tous les collèges,
  • supprimant des heures pour l'enseignement des disciplines fondamentales,
  • supprimant 216 heures d'enseignements en langues perdues par la suppression des classes bilangues,
  • formalisant établissement par établissement une diversité de programmes confus, trop lourds et qui éloigne de l'apprentissage des savoirs fondamentaux, de la formation initiale et de l'accès à la culture générale commune,

Ce sont autant de mesures qui instaurent plus d'inégalités entre les collèges mais qui de plus rompent avec le mérite, l'exigence, la récompense de l'effort et ne permettent plus la réussite de tous.

Concernant le lycée Rosa Parks, la aussi le compte n'y est pas !

La diminution de la dotation Globale Horaire de -69 heures aura pour conséquence prévisionnelle :

Pour les secondes - Une augmentation du nombre d'élèves de 18 à 24, par options Méthodes et Pratiques Scientifiques, Sciences et Laboratoires et Technologie Sciences Industrielles, ainsi que la suppression des langues anciennes,

Pour les 1ere L - La suppression de l'option obligatoire Droit et Grands Enjeux du Monde Contemporain - La suppression de l'initiation à la philosophie - La suppression de la littérature en langue étrangère, en espagnol - La suppression de l'option obligatoire Mathématiques ou regroupement avec les ES - La suppression des groupes Lettres - Constitution d'une 1ere mixte L/S,

Pour les Terminales, aucune garantie de place en cas de redoublement et - une diminution du nombre de groupes d'options facultatives arts et langues - En L/ suppression des groupes en lettres, retour aux horaires planchers en LELE anglais et suppression de groupes en LELE espagnol - Suppression des groupes en histoire/géographie - Option DGEMC en sursis - suppression de l'option mathématiques - En section ES/ suppression des groupes en histoire/géographie - Retour des horaires planchers (1,5H au lieu de 2h) dabs les spécialités SSP (science politique) et EA (économie approfondie) - et pour les terminal S - diminution de groupe d'ISN avec pour conséquence d'avoir une classe de 36 élèves.

Aujourd'hui les enseignants et parents d'élèves sont mobilisés pour exiger que les dotations horaires au lycée Rosa Parks soient revues dans le sens d'une qualité de l'offre éducative et de formation à minima maintenue.

Vous pouvez les soutenir en signant la pétition adressée au directeur académique de l'Essonne et au recteur de l'académie de Versailles sur le site :

https://www.change.org/p/pierre-yves-duwoye-ac-versailles-fr-desheurespourrosaparks?recruiter=69183933

Partager cet article

Repost 0

COLLECTE DES ORDURES MENAGERES : POUBELLE OUBLIEE SUR LE TROTTOIR : DE 38€ à 3 000€ D'AMENDE !

Publié le par MGRC

COLLECTE DES ORDURES MENAGERES : POUBELLE OUBLIEE SUR LE TROTTOIR : DE 38€ à 3 000€ D'AMENDE !

Un(e) citoyen(ne) prévenu en vaut deux. Alors que l'application et les conditions d'attribution du nouveau marché de collecte avec la société Nicollin font couler beaucoup d'encre, la Maire de Montgeron ne manque pas de prendre un arrêté municipal portant application du règlement communautaire de collecte de déchets.

Hormis que nous attendons toujours avec impatience ses explications sur la mise en cause de son première adjoint aux finances par le maire de Vigneux-sur-Seine sur la passation dudit marché (https://www.mediapart.fr/journal/france/150116/un-enregistrement-revele-les-dessous-de-marches-truques-en-essonne ), nous constatons que les carences du cahier des charges génèrent aujourd'hui bien des disfonctionnement notamment en ce qui concerne la fréquence de ramassage des bacs au sein des petits collectifs.

Fait plus intéressant l'arrêté pris par la Maire s'appuie sur la réglementation de l'agglomération Sénart Val de Seine (CASVS) qui n'existe plus depuis le 1er janvier 2016, réglementation communautaire qui devra donc faire l'objet d'une nouvelle harmonisation avec celle de l'Ex-communauté du Val d'Yerres.

Les informations principales à retenir :

La collecte des déchets ménagers en zone pavillonnaire (et à priori pour les petits collectifs) débute le soir entre 17h à 19h selon les secteurs. Les conteneurs doivent être présentés le jour même avant la collecte et rentrés au plus tard le lendemain à 7h.

La collecte de tous les déchets triés et celle des ordures ménagères des collectifs ont lieu le matin à partir de 5 heures. Les conteneurs doivent être présentés au plus la veille après 18h et rentrée le matin après la collecte.

Pour mémoire les déchets hors conteneurs ne sont pas ramassés lors de la collecte !

Concernant la collecte des encombrants, celle ci demeure sur prise de rendez vous auprès des services communautaires, leur dépôt devant être fait la veille du passage organisé.

Nouveauté, deux ramassages annuels d'encombrants seront organisés (normalement financés par le redéploiement financier de la réduction des passages de collecte ordure ménagère sur le secteur pavillonnaire).Toutefois nous vous invitons à valoriser au mieux vos trésors cachés en vous appuyant sur la Ressourcerie, Fabrique à Neuf installée 46 avenue Jean JAURES à Montgeron ( http://www.lafabriqueaneuf.org/ressourcerie-montgeron/ ~~01 69 43 34 30).

Les infractions identifiées sont :

  • Les dépôts sauvages, véritables fléaux pour lesquels les sanctions les plus sévères doivent être appliquées, notamment sur les professionnels (exigez lorsqu'un professionnel du BTP intervient chez vous l'attestation de dépôt à la déchetterie des résidus de chantier qu'il vous facture)..
  • La présence permanente des conteneurs sur la voie publique.

Pour ces deux types d'infractions les amendes encourues sont de 150€ à 1 500€, puis 3 000€ en cas de récidive.

  • Le non-respect des jours de collecte (au regard des difficultés de déploiement enregistrées un certain temps d'adaptation semble encore nécessaire). Sur ce point l'amende encouru est de 38€.

Afin que chacun(e) ne s'expose à un risque d'amende par méconnaissance des jours de collecte vous pouvez trouver toutes les informations utiles sur http://casvs.org .

Un(e) Citoyen(ne) averti en vaut deux, mais nous ne manquerons pas aussi d'être très vigilant sur les conditions réelles d'utilisation et l'évolution de la Taxe des Ordures Ménagères (TOM), surtout, si l'on prend en considération les révélations apportées par le Maire de Vigneux-sur-Seine sur les "petits arrangements" pouvant prévaloir dans la gestion des marchés et des fonds publics.

Affaire à suivre ... et réponse à apporter !

Partager cet article

Repost 0

Conseil communautaire CAVYVS bientôt !

Publié le par MGRC

Conseil communautaire CAVYVS bientôt !

Le 9 mars prochain le Conseil Communautaire de la CAVYVS sera donc installé.

Préalablement, le Conseil Municipal de Montgeron est convoqué pour désigner ses 10 représentants. Les élus de la Gauche Républicaine et Citoyenne/MRC ont réaffirmé leur souhait d'une représentativité démocratique, respectée en proposant à la Maire de la ville de préserver la représentation actuelle des trois élus de l'opposition :

(Aude BRISTOT, Christophe JOSEPH, Patrice CROS) et de garder 70% des autres représentants à répartir entre les sensibilités de sa majorité.

Les élus GRC/MRC ont l'exigence de poursuivre l'exercice d'un mandat sans compromission, ni opposition systématique, comme cela fut le cas pendant 2 ans à la CASVS, et comptent bien œuvrer à la clarification politique des enjeux et des projets pour l'avenir et le respect de nos concitoyens notamment sur le plan fiscal.

Publié dans CASVS

Partager cet article

Repost 0

Le Refuge:Une mobilisation qui porte ses fruits !

Publié le par MGRC

 Le Refuge:Une mobilisation qui porte ses fruits ! Le Refuge:Une mobilisation qui porte ses fruits !

Nous attendons des actes maintenant et que les promesses engagées par la maire de Montgeron, soient tenues !

Les membres et tous les bénévoles du Refuge, espèrent pouvoir travailler sereinement dans des locaux dignes dont une infirmerie avec eau et électricité, attendue depuis des mois ...

Merci à vous tous et toutes pour votre soutien et votre mobilisation, vos élus continueront à suivre ce dossier de près .

Partager cet article

Repost 0

Rencontre citoyenne à Montgeron

Publié le par MGRC

        Rencontre citoyenne à Montgeron

Première rencontre citoyenne organisée à Montgeron pour un compte-rendu du mandat municipal avec Pierrette Provost et Christophe Joseph, élus MRC/Gauche Républicaine et Citoyenne.
Un échange ouvert à toutes et tous où furent abordés les dossiers municipaux et intercommunaux autour des enjeux d'aménagement du territoire, de fiscalité ou de mode de gouvernance.

Un constat d'une dérive inquiétante entre l'incompétence et l'abus de pouvoir qui prévalent aujourd'hui, dans les actes de l’exécutif municipal.

Merci à vous tous, pour votre présence et au plaisir de se retrouver prochainement .

        Rencontre citoyenne à Montgeron
        Rencontre citoyenne à Montgeron
        Rencontre citoyenne à Montgeron

Publié dans Rencontre Citoyenne

Partager cet article

Repost 0

CIMETIERE - LA MAIRE IMPOSE, SANS CONCERTATION PREALABLE AVEC LES FAMILLES, SES REGLES DE FLEURISSEMENT

Publié le par MGRC

CIMETIERE - LA MAIRE IMPOSE, SANS CONCERTATION PREALABLE AVEC LES FAMILLES, SES REGLES DE FLEURISSEMENT

Il y a des jours comme celui la ou l'on touche l'indicible, de ces journées ou l'on se dit que l'abus de pouvoir n'a plus aucune limite à Montgeron !

Dernier dossier en date ou l'autocratie municipale veut étendre sa main mise de réglementation en tous genres...LE CIMETIERE !

Déjà interpellé par plusieurs familles sur les projets de réglementations strictes imposées concernant le fleurissement des lieux de sépultures, nous découvrons maintenant que selon le mode choisi de votre dernier lieu de repos vous aurez ou non le droit d'être honoré par vos proches de manières distinctes.

Ainsi selon que vous soyez enterré, dans un caveau ou au Columbarium vos proches n'auront pas les mêmes droits pour honorer votre mémoire.

Fait plus incroyable les familles sont informés par courrier qu'elles ont 10 jours pour retirer fleurissement et plaques d'ornements disposés "au pied des cases" avant le début de travaux prévus à l'espace cinéraire à compter du 22 février et pour deux mois !

Nous sommes indignés, quel manque de respect élémentaire que de n'informer les familles qu'en dernière minute et de traiter ainsi des lieux de sépultures !

Le respect du aux familles, le respect des règles librement acceptés dans un règlement du cimetière adapté aux besoins de recueillement légitime des proches des défunts tombent sous le bon sens !

Madame la Maire, il devient vraiment urgent pour l'ensemble de nos concitoyens que de tels agissements et pratiques dans l'exercice de votre mandat prennent fin. Il en va de l'intérêt général et du respect de chacune et chacun des Montgeronnais.

CIMETIERE - LA MAIRE IMPOSE, SANS CONCERTATION PREALABLE AVEC LES FAMILLES, SES REGLES DE FLEURISSEMENT

Partager cet article

Repost 0

La Prairie de l'Oly des habitants délaissés.... par la municipalité !

Publié le par MGRC

 La Prairie de l'Oly des habitants délaissés.... par la municipalité !
 La Prairie de l'Oly des habitants délaissés.... par la municipalité !

Vos élus de Gauche Républicaine et Citoyenne ont interpellé à plusieurs reprises, la Maire et sa majorité concernant l'état et l'environnement des résidences de La Prairie de l'Oly .

La dernière datant du 10 janvier 2016, la gestion des déchets est un problème récurant qui entraîne des problèmes d'hygiène, inquiétant pour les habitants et les enfants.

L'environnement concernant les aires de jeux pour les enfants, est laissé à l'abandon et présente de sérieux problèmes de sécurité.

Les espaces communs et la maintenance patrimoniale, ne sont pas gérés correctement par les bailleurs !

A nouveau Madame Carillon et Monsieur Durovray nous attendons des réponses concrètes, mais surtout vos projets concernant l'amélioration des habitants de ce quartier.

 La Prairie de l'Oly des habitants délaissés.... par la municipalité !
 La Prairie de l'Oly des habitants délaissés.... par la municipalité !
 La Prairie de l'Oly des habitants délaissés.... par la municipalité !
 La Prairie de l'Oly des habitants délaissés.... par la municipalité !
 La Prairie de l'Oly des habitants délaissés.... par la municipalité !

Partager cet article

Repost 0