Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Hommage à Jean Jaurès

Publié le par MGRC

Hommage à Jean Jaurès

Un moment fort et plein de symboles 100 ans après l'assassinat de celui, Républicain et Socialiste, qui est mort pour avoir jusqu'au bout lutte pour préserver la paix et la vie de millions d'hommes.

Moment fort aussi car il regroupait en une même commémoration tous les courants de pensée de la gauche de notre ville, agglomération, canton, circonscription par la présence notamment de nos amis Yerrois, Vigneusiens (dont le conseiller général et président du groupe de la gauche unie de la CASVS, Didier Hoeltgen) évidemment Montgeronnais et Crosnois et les messages de nos amis de Brunoy et aussi des villes voisines.

Moment fort car rassemblant toutes les formations de la gauche, du MRC au PS, du PCF au PG et aussi des verts.

Moment particulier ou mue par un soudain intérêt pour la cause du peuple défendu par Jean Jaurès, quelle ne fut pas notre surprise de voir arriver une délégation d'élus de la majorité munie d'une gerbe du Conseil Municipal, un peu gênée au entournure de se greffer ainsi sur une manifestation organisée par la gauche unie, mais si cela peut leur permettre de cesser de voter les mesures antisociales de leur Maire après tout...

Un moment qui en appellera bien d'autres pour travailler tous ensemble aux victoires de demain mais aussi jour après jour au combat contre la régression sociale mise en place sur toutes nos communes.

Merci à toutes et tous pour votre mobilisation citoyenne et militante.

Partager cet article

Repost 0

La construction des mosquées en question

Publié le par MGRC

Cela fait plusieurs années que le sujet est sur la table concernant Montgeron. Longtemps envisagée la construction sur fond privé d'une mosquée réapparait régulièrement à chaque élections municipales et PS comme UMP prennent tour à tour des engagements jamais tenus.

Un article intéressant à lire pour que la République laïque soit aussi appliquée à Montgeron avec une séparation entre financement public et culte mais aussi respect du doit de pratiquer sa religion dans un espace dédié et ouvert aux échanges culturels.

Publié dans Revues de Presse

Partager cet article

Repost 0

Conseil municipal du 16 avril

Publié le par MGRC

Conseil municipal du 16 avril

Le prochain Conseil Municipal aura lieu le 16 avril à 20 heures à l'ASTRAL.

Retrouvez l’ordre du jour de ce conseil.

Publié dans Agenda

Partager cet article

Repost 0

La brocante de dimanche, un moment d'échange

Publié le par MGRC

La brocante de dimanche, un moment d'échange

Brocante, vide grenier avenue Charles de Gaulle et la Forêt a Montgeron. Fraîcheur et soleil au rendez-vous pour ce moment d'échanges et de trocs.
Rencontre avec les commerçants du quartiers et les Montgeronnais(es) avec discussion sur l'avenir de Montgeron, les impôts locaux, le ou la prochain(e) Maire de la ville suite à la démission d'office de Francois Durovray consécutive à son élection comme President du Conseil Départemental de l'Essonne.
Une vraie attente de nos concitoyens pour un exécutif communal disponible et dévoué à leurs intérêts. Bref l'occasion de rappeler le fond des orientations à porter pour notre ville et de s'appuyer sur une volonté d'incarnée le rassemblement Republicain pour Montgeron.

Rendez-vous le 16 avril à 20h a l'Astral pour un conseil municipal avancé et déplacé suite à ma demande du 3 avril dernier, afin que tous les montgeronnai(se)s puissent assister aux débats et a l'élection du ou de la Maire.

Partager cet article

Repost 0

Tribune internet des élus de GRC relative à l'action sociale

Publié le par MGRC

Tribune internet des élus de GRC relative à l'action sociale

Tribune internet des élus de la Gauche Républicaine et Citoyenne de Montgeron - Première quinzaine d'avril.

"ACTION SOCIALE/SANTE, LES PARENTS PAUVRES DU CCAS

Les élus GRC ont voté contre le compte administratif 2014 et le budget primitif 2015 du Centre Communal d’Action Sociale.

Ils marquent une forte régression des aides sociales (-15,05% en 2014/2013 et -8,6% en 2015/2013), un faible taux de réalisation des crédits inscrits et une absence totale d’ambitions tant - pour les actions en direction des familles, de l’enfance et de nos ainés - qu'en terme de prévention et de santé publique.

Nous avons réitéré notre demande de réalisation d’un diagnostic santé du territoire financé à 50% par l’ARS afin d'anticiper la désertification de l'offre médicale sur Montgeron et de signer un contrat local de santé avec tous les professionnels."

Pierrette PROVOST Christophe JOSEPH

Publié dans Conseils municipaux

Partager cet article

Repost 0

Questions des élus GRC au conseil de février

Publié le par MGRC

Questions des élus GRC au conseil de février

Groupe des élus de la Gauche Républicaine et Citoyenne - Questions posées au Conseil Municipal de février.

Question 1 – Monsieur le Maire, le 22 janvier dernier la ministre de l’Education Nationale annonçait une grande mobilisation de l’Ecole pour les valeurs de la République, la laïcité et la réduction des inégalités. Ce plan d’action se décline au niveau local pour les écoles élémentaires jusqu’à la terminale autour d’un parcours citoyen et de la réaffirmation des instances de démocratie scolaire.
Comptez-vous inscrire l’action de notre municipalité dans cette mobilisation pédagogique nationale, notamment dans un cadre partenarial avec l’ensemble des acteurs de la communauté éducative de nos écoles et établissements publics ? Comptez-vous dans l’affirmative affecter des ressources spécifiques à ces actions d’éducation à la citoyenneté pour les écoles publiques laïques et veiller à leurs applications dans le cadre d’un contrat d’objectifs avec les établissements privés sous contrat en contrepartie des subventions municipales versées ?
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Question 2 – Monsieur le Maire, au mois de décembre 2014 au parking Foch, une voiture d'administré a été à nouveau vandalisée. Il s'est avéré après dépôt de plainte que la caméra couvrant le site était inexploitable. D’autre part, l'affiche renseignant sur la permanence d'accueil à l'entrée, comporte trois numéros de téléphone sans aucun abonné correspondant. Pourriez- vous en conséquence nous indiquer les mesures que vous comptez prendre pour remédier à ce problème de vidéo surveillance et de mise en place d’un service d’appel efficient? Pourriez vous nous faire connaitre les voies de recours des utilisateurs du parking Foch contre une redevance en cas de constatation de carences avérées et les risques juridiques et financiers encourues par la collectivité organisatrice de ce service public

Question 3 – Monsieur le Maire, l’Assemblée Nationale vient d’adopter ce 29 janvier à la majorité des votes des seules groupes de la gauche, des écologistes et républicains la proposition de loi relative à la sobriété, à la transparence et à la concertation en matière d’exposition aux ondes électromagnétiques. Cette loi stipule notamment, la prise en compte de l’impact du déploiement des technologies sans fils sur l’exposition du public aux ondes dans un rapport périodique rendu par l’Agence nationale de sécurité sanitaire et de l’alimentation (ANSES), l’interdiction d’installation de wifi dans les établissements d’accueil des enfants de moins de six ans et, des mesures de sensibilisation des publics utilisateurs de téléphones portables et autres terminaux radioélectriques. En conséquence pouvez-vous nous informer des démarches entreprises à ce jour concernant le dossier de l’antenne relais RFF conformément à vos engagements ? Pouvez-vous confirmer votre accord à notre proposition d’une campagne municipale de sensibilisation sur les risques encourus par l’utilisation des appareils électromagnétiques et téléphones portables, notamment auprès des enfants, adolescents, parents et professionnels ?
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Question 4 – Monsieur le Maire, lors du conseil municipal du 26 juin 2014 nous vous avions proposé de délibérer contre le projet de restructuration du quartier de la gare sur la commune de Yerres autour notamment d’une surface commerciale développée de 2 300 m2 d’un hyper marché LECLERC et de sa galerie commerciale. Nous vous avions à l’époque suggéré de défendre les intérêts légitimes de nos commerces de proximité et la qualité de vie des riverains Montgeronnais par l’exigence d’études d’impacts complémentaires en termes de zone de chalandise et en termes de circulation générée notamment route de Concy. Aujourd’hui les associations Montgeronnaises de commerçants et de riverains sont toutes mobilisées contre ce projet. En conséquence comptez-vous enfin donner une suite favorable à notre demande d’une délibération du Conseil Municipal conforme aux attentes de nos concitoyens et commerçants ? Comptez-vous au nom de la municipalité engager tous les recours juridiques possibles pour faire stopper la réalisation de ce projet à la limite de notre territoire communal ? Comptez-vous, comme cela est le cas pour les recours engagés contre l’antenne relais RFF, apporter un soutien logistique, juridique et financier de la commune aux associations mobilisées contre ce projet ?
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Question 5 - Monsieur le Maire, Depuis plusieurs semaines des faits d’agressions physiques et de rackets aux alentours de la gare de Montgeron et du parking Foch nous ont été signalées. Nous vous en avons informé dès que nous en avons pris connaissance. Pouvez-vous nous informer des mesures prises dans le cadre de vos fonctions de Maire avec nos services et en lien avec les forces de la police nationale pour assurer la sécurité de nos concitoyens et procéder à l’interpellation des auteurs de ces actes ?

Pierrette PROVOST
Christophe JOSEPH

Publié dans Conseils municipaux

Partager cet article

Repost 0

Nouveau découpage des cantons

Publié le par MGRC

Nouveau découpage des cantons

Publié dans Ateliers citoyens

Partager cet article

Repost 0

Compte rendu commission mixte aménagement . services aux Montgronnais

Publié le par MGRC

Compte rendu commission mixte aménagement . services aux Montgronnais

Les élus du groupe de la Gauche Républicaine et Citoyenne en commission Aménagement/Services

COMPTE RENDU DE LA COMMISSION MIXTE AMENAGEMENT / SERVICES AUX MONTGERONNAIS DU JEUDI 29 JANVIER 2015

Présents : Mesdames CARILLON, DE SOUZA, PROVOST, MOISSON, MOUTON, SILVERT, Messieurs FERRIER, CORBIN, NOEL, MAGADOUX, JOSEPH, GOURY, LEROY.
Excusés :
Assistaient à la réunion : Mesdames PAOLI et PERASTE
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Ouverture de la séance à 18h30.
1. Protection des commerces
Mme PROVOST demande des précisions sur les moyens humains. Il lui est précisé que la Police Municipale et la Police Nationale sont destinataires simultanément des alertes.
M. JOSEPH souhaite que la notion de CSU (centre de supervision urbaine) soit davantage précisée. Il lui est précisé que le CSU est prévu dans le cadre de la vidéoprotection.
Mme PROVOST demande le nombre de commerçants intéressés par ce dispositif. Il lui est précisé que 6 commerçants vont souscrire à ce dispositif.
M. BARKE demande si d’autres communes ont pu déjà expérimenter ce type de dispositif. Il lui est précisé que Courcouronnes est déjà équipée et que l’expérience est positive.
La Commission prend acte.
2. Demande de subventions dans le cadre du contrat de cohésion sociale et urbaine - Dépôt du dossier
M. BARKE demande des détails concernant l’école Jules Ferry. Il n’a pas de précisions sur ce point.
M. BARKE demande le nombre de berceaux supplémentaires prévus à la crèche Les Petits Princes. Il lui est précisé que la crèche pourra accueillir 5 bébés en plus.
Mme PROVOST demande :
le nombre d’auxiliaires et d’éducateurs travaillant sur la crèche des petits princes.
Si les bâtiments concernés sont aux normes.
L’élu en charge de la question va se renseigner sur ces deux points.
La Commission prend acte.
3. Tarification pour une formation générale BAFA ouverte aux jeunes Montgeronnais
M. BARKE demande quel organisme a été retenu.
La Commission prend acte.
4. Contribution 2015 au Syndicat Mixte pour l'Assainissement et la Gestion des Eaux (Syage)
La Commission prend acte.
5. Convention entre la ville et les associations sportives pour le versement des subventions et l'application des critères d'application
M. JOSEPH précise qu’il aurait été intéressant d’avoir un tableau comparatif. Le mécanisme lui est davantage détaillé.
M. BARKE demande le nombre d’associations sportives.
La Commission prend acte.
6. Autorisation donnée à M. le Maire de mettre en place le mode de paiement par internet et de signer le contrat de cession au service de paiement sécurisé par internet PAYBOX
La Commission prend acte.
7. Mise en place du prélèvement automatique et adoption du règlement de prélèvement automatique
M. JOSEPH demande si cela sera déployé sur d’autres sites (médiathèque…) au moyen de borne de paiement. Il lui est précisé que c’est une bonne idée mais non réalisable dans l’immédiat.
Mme MOUTON demande si les factures du service enfance seront dématérialisées. Il lui est précisé que la dématérialisation a commencé en interne (bons de commande) et qu’elle sera faite à terme pour ce type de prestations.
La Commission prend acte.
8. Autorisation donnée à M. le Maire de signer la convention avec l'ANCV pour le paiement par chèques vacances des centres de vacances et des accueils de loisirs extrascolaires
La Commission prend acte.
9. Révision du tableau de classement des voies communales et du linéaire de la voirie communale
La Commission prend acte.
10. Incorporation d'un bien vacant et sans maître - parcelle AO n°537 - 117 rue de la Garenne
La Commission prend acte.
11. Incorporation d'un bien vacant et sans maître - parcelle AB n°455 - Ruelle de Bart
M. JOSEPH demande s’il s’agit essentiellement de trottoirs. Cela lui est confirmé.
La Commission prend acte.
12. Convention de servitude de passage
La Commission prend acte.
13. Redénomination de la voie "Avenue de la Vénerie" à Montgeron
La Commission prend acte.
14. Remboursement des frais d’une contravention dressée par la police municipale le 3 avril 2013
La Commission prend acte.
15. Autorisation de signature d'une convention partenariale avec le collège Georges Pompidou pour la mise en place d'activités
Mme MOUTON demande si le collège Pompidou va participer financièrement à ce type d’activités. Il lui est précisé que ce n’est pas envisagé, et que ce dispositif, existant depuis longtemps, est aujourd’hui renouvelé.
Mme PROVOST demande si le collège Weiller va en bénéficier. Il lui précisé que le directeur n’en a pas fait la demande.
M. BARKE demande quels seront les coûts supplémentaires. Il lui est précisé qu’il n’y aura pas de coût supplémentaire en raison du roulement des intervenants.
La Commission prend acte.
16. Signature d’une convention tripartite pour la réalisation de travaux de réfection de voirie sur la commune de Montgeron dans le Quartier de la Prairie de l’Oly
Mme MOUTON demande si la convention a déjà été signée. Il lui est répond qu’elle sera signée après adoption de la délibération.
La Commission prend acte.
17. Autorisation de signature de la convention de fourniture de données par la CAF au Centre Social Saint Exupéry
M. BARKE demande communication des fiches actions du renouvellement. L’élu va se renseigner.
La Commission prend acte.
L’ordre du jour étant épuisé, la séance est levée à 19h18.

Publié dans Conseils municipaux

Partager cet article

Repost 0

Intervention relative à la création du groupe des élus GRC

Publié le par MGRC

Intervention de Christophe JOSEPH relative à la création du groupe

Des élus de la Gauche Républicaine et Citoyenne (GRC)

Conseil Municipal du 15 décembre 2014

Monsieur le Maire

Mesdames et messieurs les élus, chers collègues

Mesdames et messieurs ;

Constituer un groupe en cours de mandat est toujours un acte murement réfléchi car bien évidemment cet acte doit être utile au bon fonctionnement de notre démocratie locale et à nos concitoyens. Les motivations de la création du groupe des élus de la Gauche Républicaine et Citoyenne sont de plusieurs ordres mais peuvent être positionnées sur trois considérants principaux :

  • Revivifier une démocratie locale mise à mal,
  • porter l’exigence républicaine d’une vraie confrontation des idées et projets sur les dossiers importants pour nos concitoyens,
  • assurer aux Montgeronnais un espace d’expression citoyenne dans la diversité et avec la rigueur qui doit s’imposer à toutes et à tous comme acteur de la res publica plus communément appelée le bien public.

Depuis plusieurs mois, monsieur le Maire, vous n’avez eu de cesse de chercher à limiter l’expression des élus au sein de cette assemblée et de créer des meetings de concertation locale à des horaires incompatibles avec les contraintes de bon nombre de nos concitoyens du fait de leurs activités professionnelles ou familiales. Alors même que vous devriez incarner une certaines formes de rassemblement autour du principe d’intérêt général, nous avons le sentiment de vivre une continuité des affrontements permanents vécus lors du précédent mandat dont vous étiez l’un des acteurs. Ce jeu inversé des positionnements partisans ne répond en rien aux attentes de nos administrés.

Nous ne voulons pas nous inscrire dans cette démarche la, car elle ne correspond pas à notre souhait, à notre volonté d’une démocratie apaisée, affirmée, rénovée, qui permettra aux citoyens de pouvoir retrouver dans l’action de leurs élus un vrai sens de l’intérêt général au delà de l’intérêt particulier d’un élu ou d’un parti.

Pourtant les dossiers qui appellent à de vrais débats de fond et de vrais choix d’orientations ne manquent pas : révision du PLU, regroupements intercommunaux et Paris Métropole, modernisation de l’action public et maintien d’un service public local de qualité et de proximité, mobilisation rigoureuse des ressources financières et programmation pluriannuelle des grands investissements tant pour préserver le patrimoine que pour porter les projets futurs, définition d’un véritable projet éducatif de territoire en partenariat avec l’ensemble des acteurs concernés, accompagnement des plus fragiles d’entre nous et agir pour des actions de solidarités fortes, la liste serait longue. Mais comme le dit le proverbe, c’est au pied du mur que l’on voit le maçon, et pour le moment sur ces 9 derniers mois nous ne pouvons constater que la présence d’une entreprise générale de démolition idéologique des fondements du bien vivre ensemble à Montgeron.

Mais nous serons magnanime en cette période gestative de l’appropriation du pouvoir après une victoire qui ne serait vous être contestée, l’outrance de ces premiers mois ne manquera pas de laisser place à une meilleure adéquation entre les promesses inconsidérées et les réalités des possibles. Enfin nous l’espérons pour notre Ville mais aussi au sein de notre agglomération.

En conclusion, Monsieur le Maire, les élus du groupe de la Gauche Républicaine et Citoyenne, se veulent des acteurs de la vie publique locale, exigeants mais ouverts, déterminés à travailler utilement au bien être de nos administrés et vigilants aux respects des valeurs constitutives de notre démocratie représentative et de notre République fraternelle, laïque et solidaire.

En cela ne doutez pas de notre volonté de travailler avec tous les élus et notamment celles et ceux des groupes qui constituent votre opposition afin de trouver le chemin d’un large rassemblement à chaque fois que cela s’avérera utile sur les dossiers essentiels pour combattre votre politique à l’œuvre depuis 9 mois de ségrégation sociale, de ségrégation spatiale et de ségrégation fiscale et tarifaire.

Pour conclure, comme le disait Kofi ANAN, ancien Secrétaire des Nation Unies : « La seule voie qui offre quelque espoir d'un avenir meilleur pour toute l'humanité est celle de la coopération et du partenariat. » Gageons donc ensemble qu’à l’échelle de notre ville, ce message puisse être entendu sans pour autant nier nos différences.

Merci de votre attention.

Publié dans Conseils municipaux

Partager cet article

Repost 0

Intervention Conseil Municipal 25 septembre 2014 - Délibération sur le PADD de Montgeron.

Publié le par MGRC

Intervention Conseil Municipal 25 septembre 2014 - Délibération sur le PADD de Montgeron.

Intervention Conseil Municipal 25 septembre 2014 - Délibération sur le PADD de Montgeron.

Projet d’Aménagement et de Développement Durable (PADD)

Monsieur le Maire,
Mesdames et Messieurs les élus,
Mesdames, Messieurs ;

Lors du conseil municipal du 28 avril dernier vous avez ouvert le débat sur la révision du Plan Local d’Urbanisme (PLU) par une formulation de cadrage au contour flou de « ville à la campagne » opposant cette conception à celle de banlieue à connotation plus péjorative à vos yeux. A moins que vous ne repreniez à votre compte le discours de la fin du XVIIIème siècle qui faisait de la ville le lieu de la corruption et de l’artifice par opposition à une campagne érigée en conservatoire de la pureté naturelle et des bonnes mœurs.
Interpellé par notre collègue Pierrette PROVOST lors du conseil municipal suivant afin de connaitre votre conception urbanistique, stratégique et votre vision du territoire à long et moyen terme ; nous aurions pu espérer que l’élaboration du PADD s’accompagnerait d’un vrai travail de fond et d’échanges ouverts à l’ensemble des acteurs et partenaires de la ville et, de ses élus.

Malheureusement il n’en est rien !

Vous aviez pourtant le choix, et en optant pour une révision complète du PLU avec modification du PADD, vous avez en toute connaissance de cause donné du temps au temps alors même qu’il vous était possible de corriger ponctuellement par la procédure de la modification simplifiée tel ou tel aspect du PLU notamment en terme de règle de places de stationnement pas suffisamment contraignante sur certains secteurs d’aménagement urbain.

Ce temps laissé à la réflexion aurait pu être mis à profit pour engager une vraie démarche collaborative élargie, constructive d’une projection éclairée des enjeux et besoins dans un environnement en mutation profonde. A la lecture de ce PADD le choix retenu se rapproche plus d’une vision parcellaire des enjeux, véritable mikado d’intérêts individuels au détriment des besoins à identifier et de l’intérêt général.

L’absence de travail en commission et votre démarche de happening permanent, peu probante en termes de représentativité de la diversité des catégories sociaux-professionnelles et d’usagers qui composent notre commune, confirme s’il en était besoin, qu’au delà du discours trop imprécis pour en être impressionnant, votre démarche n’a pour objet que de conforter une vision idéologique de la gestion du devenir de notre ville.

Mais avant de rentrer dans le corps même du document soumis à débat ce soir, quelques rappels utiles de la situation réelle de notre ville.
Aujourd’hui l’occupation des sols de notre territoire se répartit de la manière suivante :
• Espaces naturels : 48,75%
• Espaces construits : 45,2%
• Espaces ouverts : 6,05%
Soit 20,46 habitants à l’hectare.
L’évolution de l’occupation du sol entre 2008 et 2012 aura été plus que limitée les données chiffrées de l’Institut d’Aménagement et d’Urbanisme en témoignent :
• Habitat individuel : +0,97%
• Habitat Collectif : +1,50%
• Activités : +0,07%

La vérité des chiffres officiels contredit pleinement vos arguments de campagne sur le bétonnage de la ville sous les précédents mandats.
Le Projet d’Aménagement et de Développement Durable (PADD) est la clef de voute du dossier de Plan local d’Urbanisme (PLU). Il définit les orientations générales d’urbanisme et d’aménagement retenues pour le développement futur de l’ensemble du territoire. Il se veut un document concis et le plus pédagogique possible, construit dans une démarche itérative afin d’en affiner le contenu et la rédaction. Tout l’inverse de ce qui nous est présenté ce soir en quelques sortes, tant sur le fond que sur la forme.

Que lisons-nous ?

Un préambule révélateur d’un mode de pensée qui reste dans l’incantation et qui voudrait laisser croire que le Maire a une toute puissance contraignante face aux grands projets portés par l’Etat et les autres collectivités. Comment ne pas y voir une nouvelle tribune politicienne, ce qui ne correspond en rien à l’objet d’un préambule de PADD.

Montgeron ne vit pas hors des murs de l’Ile-de-France et, oui, elle est une ville frange du périmètre de Paris métropole. La dimension des enjeux trop localisés voir parcellisés au sein de votre document de travail n’est pour le moins pas porteuse d’une vision dynamique de notre territoire susceptible justement d’en préserver les atouts au sein d’un environnement institutionnel qui bouge.

Trois exemples éloquents des contradictions qui vous animent
1 – Dans le chapitre « Mieux vivre à Montgeron » vous affirmer vouloir rééquilibrer le rapport emplois / logements. Fort bien, mais dans quelle dynamique plus large vous inscrivez-vous pour nous donner les moyens d’atteindre cet objectif primordial pour bon nombre de nos concitoyens ?
Une partie de la réponse est incluse dans le débat que nous menons actuellement à l’échelon communautaire sur les futurs périmètres des intercommunalités et les bassins d’emplois de proximité. Les deux démarches étant menées de manière contigüe, ne vous semble-t-il pas utile de renforcer ce fait par un rédactionnel approprié au sein du PADD ?
Sur les autres solutions esquissées, comment pouvez vous afficher dans le même temps le fait de privilégier l’implantation de commerces de proximité par rapport au développement des grandes surfaces, ce que nous partageons, alors même que vous avez refusé en juin dernier de saisir le Préfet de l’Essonne sur une demande complémentaire, d’études d’impact des zones de chalandises et de circulation concernant le futur centre Leclerc de Yerres qui est réalisé en plein centre urbain à proximité de notre territoire ?
Autre piste abordée au sein de votre document, celle donnant au quartier du Réveil Matin une vocation essentiellement économique. Comment là aussi expliquer l’annulation de la vente de la parcelle au centre Leclerc de Montgeron, dont j’ai eu l’occasion récemment de vous démontrer la légalité, qui s’inscrivait dans la logique de transfert de la station essence et aurait ainsi notamment permis la requalification urbaine tant de l’avenue Jean Jaurès que de la route de Corbeil ?
Passons sur les microprojets tels que les impressionnistes et la culture chinoise au motif que le lycée Rosa Park fut le premier établissement en 1958 à dispenser cette langue, comme soutien au développement touristique qui relèvent pour le moins de l’anecdote à défaut d’être fondamentaux.

2 – Assurer l’accès à des services publics et des équipements collectifs efficaces
Sur ce point, Monsieur le Maire, permettez moi de vous lire dans texte : « Le centre ville, dynamique et bien équipé, est complété par des pôles de quartiers qui assurent une bonne répartition des services sur l’ensemble du territoire. Le niveau d’équipements communaux et intercommunaux est satisfaisant et répond bien aux besoins des habitants. »
Une lueur de vérité enfin, qui loue l’action menée par vos prédécesseurs qui pendant 20 ans ont donc su bien gérer la ville après l’avoir remise sur les rails financièrement tout en limitant la progression de la fiscalité à +2%. Lorsque vous, en 6 mois vous en êtes déjà a +12% pour couvrir les dépenses de vos engagements électoraux inconsidérés.
Sur les équipements deux dossiers ont plus particulièrement attiré mon attention, celui relatif à la réalisation d’un pont entre les deux rives de la Seine et celui du maillage de transports.
Mais la aussi, attention, mesdames et messieurs les élus et notamment communautaires, de nos choix dépendront fortement les conditions d’amélioration ou de dégradation des conditions de transports de nos concitoyens.
Choisir le regroupement croupion d’une intercommunalité baronnie autour d’un fief Yerrois ou choisir l’aventure vers le San de Melun-Sénart seront des options très préjudiciables notamment en terme d’augmentation de la fiscalité pesant sur les ménages et acteurs économiques et, sur l’augmentation des besoins et des coûts de transports en commun, notamment le RER D, qui a déjà eu à intégrer 30% de passagers supplementaires sur les 10 dernières années du fait du développement des villes nouvelles.

3 – Préserver le patrimoine et offrir l’accès à des logements de qualité.
Qui ne peut souscrire à la volonté réaffirmer de permettre la protection et à la mise en valeur des éléments majeurs du patrimoine bâti et paysager remarquable mais il ne vous aura pas échappé que la réalité technique et financière ne se berce pas uniquement de mots et de communiqués, voir d’inscriptions budgétaires financées par l’emprunt pour atteindre un objectif qualitatif.
Nous avons eu l’occasion hier soir au conseil communautaire de parler, par exemple, du devenir du Moulin de Senlis, mais la gestion publique nécessite moins d’approximation et plus de travail concret fondé sur des chiffres, des actes et des projets notamment avec des partenaires institutionnels fiables afin de préserver les finances locales de la ville comme de l’agglomération.
Sur ce point comme sur tant d’autres ne croyez-vous pas que la première valorisation de la ville et de son patrimoine serait de cesser à longueur de médias de dégrader son image sur les ondes en parlant de zones de non-droit ou de horde de jeunes troublant l’ordre public comme cela fut le cas cet été ?
Nous ne devons sans doute pas vivre dans la même ville !
Une bizarrerie concernant la protection des quartiers pavillonnaires. Ce chapitre prévoit le maintien de pleines terres et d’espaces verts dans les parcelles privées. Pourriez-vous nous dire jusqu’où ira l’ingérence de la collectivité dans les jardins des pavillons privés Montgeronnais et quel moyen de droit vous comptez mettre en œuvre pour contraindre les propriétaires qui ne respecteraient pas vos injonctions réglementaires?
Enfin, dernier point la transition sur les logements de qualité et je rajouterai à des coûts accessibles pour tous, ce que nous reverrons par ailleurs lors des questions diverses en fin de conseil.
Nous sommes tous d’accord pour nous inscrire dans une volonté de grands équilibres de la ville et les chiffres en introduction démontrent par eux même ces choix de longue date.
Dois je vous rappeler que le seuil de logements sociaux est fixé par la loi à 25% et non 23% ce qui est le cas aujourd’hui à Montgeron. Objectif donc presque atteint sans avoir bouleverser l’équilibre de notre ville, acquis qu’il faut donc consolider définitivement dans ce ratio pour les prochaines années dans les projets d’aménagement urbain.
Il est important de rappeler que 80% de la population Montgeronnaise est concernée par la capacité d’accès à des logements sociaux et intermédiaires dans leur parcours résidentiel notamment du fait des coups de la vie.
D’ailleurs où en êtes-vous de votre promesse électorale de créer un établissement public foncier susceptible d’œuvrer dans le sens d’une réponse adaptée à la diversification de l’offre de logements qui ne peut être uniquement laissé au secteur libre et surtout avec quels financements ?
De la même manière vous avez à mainte reprise dénoncé le taux d’inoccupation des logements libres sur le territoire de Montgeron, logements libres qui concernent tant le parc public que privé pour justifier votre réduction de construction de logements sociaux et intermédiaires sur la ville. Pourriez vous nous confirmer ce choix et quels recours de droit et réglementaires comptez vous mettre en œuvre pour contraindre notamment les propriétaires privés à mettre en location leur patrimoine conformément à vos engagements politiques et cela tout en préservant bien évidemment le droit de propriété et d’usage?
Pouvez-vous aujourd’hui confirmer vos interventions réitérées auprès des communes voisines de notre bassin de vie y compris hors Essonne pour loger certains demandeurs Montgeronnais hors du territoire et sur quel critère de sélection ?
Pouvez-vous nous informer du nombre de logements attribués depuis le début du mandat et nous faire parvenir la liste des attributaires sur cette période ?

La première lecture du document de PADD me fait aujourd’hui plus penser à un catalogue à la Prévert que d’un véritable document d’orientation stratégique de notre commune pour relever des défis de territoires en devenir et la population.
Le temps n’est pas à la constitution de quelques baronnies distribuant de ci delà quelques aumônes et prébendes. Le devoir d’un élu est bien d’anticiper pour le bien être de ses administrés les forces et contraintes qui pèsent sur le territoire qu’il gère.
Votre vision passéiste est tout simplement dangereuse pour tous nos concitoyens car elle ne permettra pas de créer les synergies nécessaires, les rassemblements utiles à défendre pleinement l’avenir de Montgeron et de ses habitants.

Une démocratie apaisée suppose le respect des corps constitués qui composent la collectivité - associations, conseil municipal, administrations et services publics, chambres consulaires et représentants des cœurs de métiers, acteurs de la vie locale. Vous avez encore le temps Monsieur le Maire de corriger ce péché originel qui accompagne vos actions depuis 6 mois d’un mandat personnalisé, mono-logiciel et peu à l’écoute des forces vives et des compétences multiples qui animent notre ville.

L’enjeu de ce PADD n’est rien moins que de poursuivre le maillage des objectifs d’aménagement de notre territoire pour mieux travailler à la réduction des fractures urbaines, ligne SNCF, nationale 6 notamment, et sociales afin de lutter contre la relégation, la périurbanisation infra-territoriale et extraterritoriale que vivent nos territoires Montgeronnais.

Enfin, il s’agit de maintenir une cohésion de tous les Montgeronnais dans une ville où il fait bon vivre ensemble en ne renforçant pas le phénomène de gentrification des quartiers, plus communément appelé développement séparé, vecteur du repli sur soi et des replis communautaires.

Merci pour votre attention
Christophe JOSEPH

Publié dans Conseils municipaux

Partager cet article

Repost 0

<< < 10 20 30 40 50